1 juillet: nouvelle prime pour les métiers de contact et les secteurs dits « non-essentiels »

Nouvelle prime pour les métiers de contact et les secteurs dits « non-essentiels »

En avril dernier, les métiers de contact (coiffeurs, tatoueurs,…) avaient dû à nouveau fermer quelques semaines à cause de la situation sanitaire. Les commerces dits « non essentiels », quant à eux,  avaient pu rester ouverts uniquement sur rendez-vous. 
Le Gouvernement bruxellois avait alors pris la décision de mettre à nouveau en place un mécanisme de soutien économique pour aider ces secteurs, déjà fortement impactés par la crise en 2020.

Concrètement, il s'agit d’une prime pour les entreprises qui ont dû rester à nouveau fermées ou n'ont pu ouvrir que de façon restreinte pendant près d'un mois à partir du 27 mars. Les demandes de primes peuvent être introduites dès le 2 juillet, sous certaines conditions, jusqu'au 28 juillet.

Le montant de la prime varie en fonction du type d’activités :

  • 3.000€ par unité d'établissement située en Région de Bruxelles-Capitale pour les métiers de contact ;
  • 1.500€ par unité d'établissement située en Région de Bruxelles-Capitale pour les commerces exerçant une activité dite « non-essentielle ».

Vous pouvez consulter la liste des Codes NACE des secteurs et entreprises concernés ici.

L’ensemble des conditions pour obtenir la prime, ainsi que le formulaire d’introduction de celle-ci seront accessibles ce vendredi 2 juillet sur le site de Bruxelles Economie & Emploi

Le budget prévisionnel pour cette mesure a été évalué à 15 millions d’euros. 

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.