puzzle avec conseil expert comme mots

3 remèdes d’experts pour faire face à la crise

1819.brussels

Consulter la clientèle pour repenser sa stratégie commerciale, analyser ses flux financiers pour corriger le tir et bien s’entourer sont trois clés proposées par les experts des Start’essentials pour aider les entrepreneurs à remonter la pente.

 

Notre site web vous détaillait récemment plusieurs mesures décidées par les instances fédérales et régionales pour soutenir les entrepreneurs en difficulté suite aux évènements des derniers mois. En effet, le lockdown de novembre, les attentats du 22 mars, la fermeture des tunnels et l’installation du piétonnier sont autant d’éléments venus justifier le besoin criant d’un soutien des pouvoirs publics à certains entrepreneurs durement touchés.

Divers outils permettent aujourd’hui à toute personne confrontée à cette réalité de découvrir les soutiens existants. Voyez ainsi notre article illustré de vidéos, notre appli générant des solutions sur mesure et notre roadbook détaillé.

Les différentes formes de soutien public proposées ne peuvent néanmoins suffire à elles seules pour alléger le quotidien difficile des entrepreneurs bruxellois. Pour cette raison, des initiatives parallèles voient le jour pour redorer le blason de notre capitale, restaurer son attractivité et rendre confiance à ses habitants. En témoignent notamment le lancement cet été de diverses actions de VisitBrussels et l’invasion de l’espace public par le mouvement Sprout to be Brussels.

L’entrepreneur doit-il pour autant rester les bras croisés ou saisir cette période de crise comme une opportunité pour se questionner ? Autrement dit, doit-il regarder passer l’orage ou apprendre à danser sous la pluie ? Que peut-il faire à son échelle pour envisager de sortir la tête hors de l’eau ? Ces questions, nous les  avons posées aux experts intervenant dans les Start’essentials, programme trisannuel d’ateliers organisés par le 1819 et ses partenaires.

Les réponses des spécialistes vont dans le même sens. Tous conseillent à l’entrepreneur de réfléchir à deux grands axes d’actions,  à savoir : comment chouchouter la clientèle et être d’autant plus attentif à sa trésorerie. Pour y parvenir, ils proposent trois grands types d’action :

  1. Oser la confrontation avec les clients ;
  2. Maîtriser ses flux financiers et ;
  3. Bien s’entourer.
     

Pour Sébastien Legrain (BeNov), l’entrepreneur doit traverser la crise en développant un marketing créatif de sorte à augmenter sa visibilité et se différencier encore plus que d’habitude de ses concurrents. Aller à la rencontre de ses clients est une bonne manière de s’inspirer et de nourrir sa créativité. « L’entrepreneur doit oser proposer une communication différente, oser se remettre en question, oser sortir des chemins battus et oser interagir avec sa clientèle ». Pour notre expert en stratégie commerciale, faire participer les clients à ce processus de réflexion est aussi une manière de les faire participer au redressement de l’activité.

L’attention client est en effet une clé du succès qui vaut par tous les temps et pour tous les types d’entreprises. Des exemples d’actions suscitant le feedback des clients sont présentés par des entrepreneurs eux-mêmes dans cette vidéo.

Alain Zimmerlin (Aerograf) abonde également dans ce sens. Il y a parfois chez l’entrepreneur une certaine routine qui fait qu’on se remette trop peu en question et qu’on n’interroge pas assez ses clients.  «Or, on oublie que le client mécontent vote en général avec ses pieds : on ne le revoit plus, sans savoir pourquoi ! ». Pour développer ce réflexe, notre expert marketing propose une méthode claire pour réaliser une étude de satisfaction et tirer parti de ses résultats.

S’assurer de répondre au marché est aussi une clé de survie essentielle pour Gérard Mélot (Explor), expert en vente et développement commercial. Pour développer une stratégie commerciale cohérente, il faut savoir faire appel aux bonnes personnes. « Trop souvent, des décisions stratégiques sont prises après consultation unique du comptable. Si celui-ci est indispensable pour les chiffres, il n’en est pas de même pour les décisions commerciales ». Nous reviendrons effectivement plus loin à l’absolue nécessité de s’entourer en période de crise.

Pour Christophe Heyvaert, conseiller en création d’entreprise chez Céraction, une bonne gestion de la trésorerie est un élément essentiel pour traverser une période de difficulté. Maîtriser ses flux financiers permet d’identifier les problèmes et d’anticiper les redressements.

« En analysant les dépenses et rentrées des derniers mois, on peut identifier les postes surdimensionnés. Une analyse détaillée des charges fixes devrait permettre de cibler les économies que l’on peut réaliser, de vérifier la pertinence de chaque sortie d’argent et de cibler les efforts à fournir. En complément, des projections régulières de trésorerie permettent à l’entrepreneur d’anticiper les difficultés et d’y apporter des réponses concrètes (charges à réduire, dépenses à réaliser, nécessité d’un crédit…). »

C’est aussi dans ce sens que vont les conseils de Marc Van Thournout, comptable-fiscaliste chez Logistica et collaborateur au CEd :

Concernant le recours éventuel à un crédit de trésorerie, notez aussi la mise à disposition de solutions spécifiques par finance.brussels. Elles nous sont présentées par Ellen Hansen, Manager de la gestion opérationnelle de Brupart :

Enfin, -  tous nos experts sont unanimes et c’est encore plus vrai en période de crise et quand on a du mal à sortir la tête hors de l’eau - l’entrepreneur doit saisir toutes les opportunités qui existent pour se faire accompagner dans son processus de réflexion (réseau 1819, consultants et experts thématiques, réseautage…). Qu’il s’agisse d’entamer un processus créatif au sein de l’entreprise, de sonder les consommateurs, de repenser sa stratégie ou d’analyser ses rentrées et dépenses, savoir s’entourer reste la clé du succès tout au long du cycle de vie de l’entreprise.

Pour une première orientation sur les soutiens bruxellois, n’hésitez pas à contacter le 1819 qui pourra vous donner une première info et vous mettre en contact avec une cellule d’accompagnement spécifique pour entrepreneurs en difficultés.

Enfin, notez que les ateliers Start’essentials redémarreront fin septembre. Ils sont l’occasion d’obtenir une première info sur des thématiques clés du développement d’entreprise mais aussi de rencontrer les professionnels de l’entrepreneuriat bruxellois. Pour être tenu informé de la prochaine programmation, laissez-nous ici vos coordonnées.

Notez également que la Chambre de Commerce de Bruxelles et le CED organisent ce 28 juin également un petit déjeuner-conférence qui peut vous être utile: les 30 actions pour stopper les effets de la crise et booster votre business

 

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.