Besoin d'un financement? Frappez à la bonne porte !

Besoin d'un financement? Frappez à la bonne porte !

Start-up ou indépendant ? PME ou entreprise sociale ? Le financement reste l’une des clés de tout projet entrepreneurial. Découvrez finance&invest.brussels, le partenaire « financement » en Région bruxelloise.

Sans moyens financiers, difficile de démarrer un projet ou développer une entreprise. Vous avez une idée, mais vous n’avez pas les ressources pour le transformer en activité économique ? Votre société est sur les rails, mais vous cherchez un partenaire pour continuer à croître ou vous exportez ? Vous êtes un entrepreneur créatif, en quête d’investissements pour pouvoir concrétiser vote innovation ? Le covid-19 vous a renvoyé dans les cordes et vous avez besoin d’un coup de pouce pour soulager votre trésorerie ? Autant de situations qui tournent autour d’une même question : à qui s’adresser lorsqu’on a besoin de moyens financiers ?

Si la banque est un interlocuteur incontournable, l’obtention d’un financement n’est pas pour autant une mince affaire. Même combat, lorsqu’il faut frapper à la porte d’un fonds ou d’investisseurs privés. Pourtant, il ne manque parfois pas « grand-chose » : une garantie pour rassurer votre banquier au moment de délier les cordons de la bourse ; un prêt susceptible de produire un effet de levier et atteindre la somme nécessaire ; une prise de participation qui renforce votre capital. Ce « facilitateur » du financement existe au sein de la Région : il s’agit de finance&invest.brussels.

FINANCE&INVEST.BRUSSELS, VOTRE PARTENAIRE

Dirigé depuis 2018 par Pierre Hermant, l’invest bruxellois est une entreprise publique, dont la vocation est de soutenir les entreprises à tous les stades de leur existence : de la création à la reprise-transmission, en passant par le développement, l’innovation, l’internationalisation ou la transition environnementale.

Concrètement ? Sa mission consiste à faciliter et compléter la chaîne de financement des entreprises qui contribuent à valoriser la Région bruxelloise. C’est donc un partenaire clé… Celui qui peut vous aider à identifier et obtenir la solution de financement adaptée votre projet, mais aussi à la coconstruire avec d’autres financeurs : de la banque aux fonds et autres investisseurs. Pour mener à bien ce rôle, finance&invest dispose d’une offre, en mesure de répondre à une large palette de situations et de publics.

POURQUOI PAS VOUS ?

Finance&invest s’adresse à un public très varié. Du restaurant à la start-up technologique, de la TPE à la licorne internationale (scale-up). Sans oublier les indépendants, les entreprises sociales et les coopératives. Bien entendu, chaque public a des spécificités et des besoins propres. C’est pourquoi l’offre de l’invest bruxellois est segmentée en deux grandes catégories : 

a) Start-up, scale-up et PME

L’écosystème bruxellois dispose d’un important vivier de start-up et de scale-up (plus de 700 en Région bruxelloise). Celles-ci contribuent au rayonnement de la capitale et portent souvent l’ambition de s’imposer comme les licornes internationales de demain. Les PME (plus de 2 000) sont tout aussi indispensables à la création de valeur et d’emplois à Bruxelles.

L’aide de finance&invest pour ces acteurs se présente sous différentes formes, seul ou en cofinancement, et varie de 100 000 à 5 millions euros.

b) TPE, entreprises sociales et coopératives 

Les TPE sont toutes les structures de moins de 10 personnes. Elles constituent le cœur du tissu socio-économique bruxellois, puisqu’elles sont au nombre de 130 000 sur le territoire de la Région. Du côté des entreprises sociales et coopératives, la création de valeur se dessine sous la forme de l’intérêt collectif : de la lutte contre le chômage et les exclusions à l’utilité sociale, en passant par la transition écologique. Compte tenu des difficultés rencontrées par ces acteurs pour se financer auprès du secteur bancaire, finance&invest joue donc un rôle capital.

L’investissement de finance&invest pour ces acteurs se présente sous différentes formes, seul ou en cofinancement, et va de 5 000 à 150 000 euros.

UNE BOÎTE À OUTILS DU FINANCEMENT

Voici la gamme de produits proposée par finance&invest :

A) Pour les start-up, scale-up et PME

  • La prise de participation, synonyme d’entrée au capital
    Cet investissement en capital se traduit souvent par une augmentation du capital de l’entreprise. Dans la majorité des cas, finance&invest intervient alors comme actionnaire minoritaire, aux côtés d’autres actionnaires familiaux, industriels ou financiers. Les actions sont généralement détenues à un horizon de long terme : de 5 à 7 ans (voire davantage).

  • Le prêt subordonné ou « dette mezzanine » pour financer la croissance. 
    Vous avez un besoin de financement important, mais vous peinez à trouver la totalité des crédits nécessaires ? Vous tenez également à ne pas « perdre » le contrôle de votre entreprise en ouvrant votre capital ? Bien que risquée, la dette mezzanine (sur 3 à 5 ans) est peut-être l’outil adapté. Un montage un peu technique, composé d’une dette « subordonnée » — la mise de finance&invest — et d’une autre dite « dette senior », accordée par une institution financière, grâce à un effet de levier. En effet, la banque considère généralement le crédit « subordonné » comme un apport en quasi-fonds propres. Concrètement ? Ce n’est qu’après le remboursement complet de la « senior » que vous devrez rembourser la seconde (ou la convertir en actions).

  • Le prêt convertible pour une entrée au capital in fine
    C’est l’une des issues possibles de la dette mezzanine. En effet, la convention signée avec finance&invest peut prévoir de convertir le solde restant dû (après remboursement de la « dette senior ») en actions, selon des modalités et une durée déterminées en amont.

  • Le prêt plus « classique » et le cofinancement
    Finance&invest propose également des prêts plus traditionnels. Seul ou en complément des crédits bancaires, avec parfois le partage de garanties avec l’institution bancaire. La durée de ces emprunts varie de 3 à 20 ans et concerne, notamment, les projets de reprise et de transmission d’entreprise.

  • Le prêt « proxi » pour un appel à l’épargne citoyenne
    Il s’agit d’un nouvel instrument lancé pour aider les entreprises à traverser la crise du coronavirus. L’idée ? Vos proches et vos amis ont la possibilité de financer votre entreprise, tout en profitant d’un avantage fiscal intéressant. Un prêt à taux réduit d'une durée de 5 à 8 ans et avec un montant total maximum de 300 000 euros.

  • Les garanties pour produire un effet de levier auprès des banques
    Au moment de vous octroyer un crédit d’investissement ou de caisse, votre banque exige des garanties pour entériner le financement ? Grâce à l’intervention de finance&invest, via le Fonds bruxellois de Garantie, vous disposez d’une couverture susceptible de débloquer l’octroi du prêt. Ces garanties, d’une durée maximale de 10 ans et d’un montant plafond de 1,5 million d’euros, sont élargies à tous les acteurs : indépendants, TPE et associations.

B) Pour les TPE, entreprises sociales et coopératives

  • Le prêt « rise up » pour aider les TPE à grandir
    Ce soutien financier, d’un montant maximum de 100 000 euros, encourage la création et le développement des microentreprises. Vous devez disposer d’au moins 6 200 euros en fonds propres et l’horizon de remboursement varie de 1 à 5 ans.

  • Le prêt « open up » pour les indépendants
    Ce crédit vise à stimuler l’autocréation pour les indépendants en personne physique, grâce à une aide d’au plus 25 000 euros, sur une période de 1 à 5 ans et avec une mise propre minimale de 3% du montant. Si vous souhaitez emprunter 20 000 euros, votre apport personnel devra donc être au moins de 600 euros. Le prêt « open up » peut également être associé à un coup de pouce complémentaire de 5 000 euros, octroyé par Funds For Good.

  • La prise de participation « coop us » dans les coopératives
    Finance&invest intervient également auprès des coopératives en prenant des parts, pour une durée de 5 à 10 ans. L’augmentation du capital est plafonnée au double de l’investissement de l’ensemble des coopérateurs. À la sortie de l’invest bruxellois, la coopérative peut récupérer une partie de la valeur engendrée par la mise de finance&invest. 

  • Le prêt « citiz us » pour les entreprises sociales et les associations
    Un financement spécifique pour les acteurs dont l’objectif premier n’est pas la profitabilité économique, d’un montant maximum de 100 000 euros et sur une période de 1 à 5 ans.

  • Le prêt « Oxygen» pour contrer l’impact du covid-19
    OXYGEN est un prêt qui répond aux problèmes de trésorerie et favorise le redémarrage et le développement des activités des entreprises impactées par la crise actuelle. En savoir plus.

VOTRE BESOIN ? UNE SOLUTION SUR-MESURE !

Comme vous pouvez le constater, l’offre de finance&invest est très large et cela peut, parfois, sembler complexe pour un entrepreneur. C’est pourquoi l’invest bruxellois mise sur une approche bienveillante et pédagogique. Chaque entreprise est unique et mérite une réponse adaptée. Plutôt que de vous concentrer sur l’un des produits cités ci-dessus, vous êtes invité à exposer votre projet, vos besoins de financement ou vos difficultés. La solution passe souvent par un montage financier auquel vous n’aviez peut-être pas songé. Laissez-vous guider par l’équipe d’experts de finance&invest dans une démarche de partenariat durable et constructif.

COMMENT SE PRÉPARER ?

Voilà pour la théorie ! La pratique ? Le site de finance&invest vous propose de remplir un premier questionnaire en ligne. La réponse vous revient dans les 10 jours, avant un éventuel premier rendez-vous. Ensuite, en fonction de votre projet et du montage financier, la constitution de votre dossier peut prendre de 3 semaines à quelques mois.

Mais avant de vous lancer, vous avez tout intérêt à préparer votre demande. Voici quelques éléments clés :

  • Qui êtes-vous ?
    Cela revient à raconter votre histoire, à partager votre passion et à convaincre votre partenaire d’embarquer dans votre aventure. L’occasion de décrire soigneusement votre structure (start-up, scale-up, TPE, indépendant, coopérative, etc.) et sa spécificité, d’en dire plus sur votre équipe et ses atouts, de citer vos actionnaires ou de mettre l’accent sur votre différence et valeur ajoutée pour la Région. Sans oublier d’expliquer le besoin auquel répondent vos produits ou services ou encore la taille de votre marché.
  • Quel est le stade actuel de votre projet ?
    Vous démarrez ou vous êtes en phase de croissance ? Une innovation ou un projet d’internationalisation ? En phase de transition ? Chaque étape du cycle de vie de votre projet requiert une attention particulière, voilà pourquoi il est crucial d’être précis et de fournir les chiffres disponibles. Profitez-en pour mentionner vos sources de revenus, les dépenses importantes ou encore les investissements indispensables, ainsi que votre plan financier. Vous pouvez également lister vos points forts, vos faiblesses et les risques potentiels pour votre activité. Enfin, vous avez l’opportunité de jeter un regard sur l’avenir en abordant les grandes étapes à court terme et votre horizon à 5 ans.
  • De quel montant avez-vous besoin et pourquoi ?
    Vous devez communiquer clairement vos besoins réels. Autrement dit : que souhaitez-vous financer ? Les frais de création et de publicité ; l’achat de matériel ou d’équipements ; un aménagement ; vos besoins en fonds de roulement pour financer vos matières premières ou du stock ; un investissement immobilier ; le développement d’une innovation ; la reprise d’une autre société ; etc. Vous pouvez aussi, par exemple, expliquer, les contacts et les réactions de la banque ou d’un autre investisseur à votre projet. Plus vous êtes précis, mieux finance&invest pourra comprendre vos attentes et identifier le montage financier le plus adapté.

Vous rencontrez des difficultés pour répondre à ces questions ? Le 1819 est également à votre disposition pour vous guider.

SUCCESS STORIES

En 2019, finance&invest comptait près de 430 entreprises dans son portefeuille et plus de 40 millions d’euros engagés. Derrière ces chiffres, des dizaines d’histoires, d’entrepreneurs et de projets. À chaque entreprise, sa solution de financement adaptée… Quelques exemples, parmi d’autres :

  • Repti’shop est un espace hors du commun à Bruxelles. Une animalerie, spécialisée dans la vente de reptiles et d’araignées, qui a obtenu une aide pour se lancer.
  • Ahooga et ses vélos primés, à la fois électriques, légers, pliants et performants. Un projet industriel à Bruxelles qui a bénéficié d’un double soutien, à la fois un prêt sur 3 ans et une garantie bancaire.
  • Kazidomi est une plateforme d’e-commerce qui propose près de 2 000 références de produits sains et qui a rapidement compté sur l’appui de finance&invest, à travers un premier cofinancement à hauteur de 100 000 euros. Aujourd’hui, le succès est plus que jamais au rendez-vous pour magasin bio en ligne. 
  • Le Relais du triporteur est un lieu doté d’un restaurant, d’une épicerie et d’un atelier, qui entend promouvoir une alimentation saine et durable. L’entreprise a bénéficié d’un financement de 30 000 euros pour reconstituer son fonds de roulement.
  • Look&Fin est un exemple de scale-up à succès. L’entreprise, pionnière et leader du crowdlending Belgique, a structuré 70 millions d’euros de prêts pour plus de 230 PME nationales, mais aussi en France et au Luxembourg. Finance&invest est entré au capital avec 4 millions d’euros.
  • Kinkajou est un magasin de jouets éthiques situé dans les marolles, qui privilégie les jouets en bois, équitables et si possible issus de l’artisanat local. Grâce à un crédit de 65 000 euros, accompagné d’un prêt d’honneur de 5 000 euros, la TPE a été en mesure de reprendre son fonds de commerce.
  • LiLiCAST a lancé une plateforme SaaS proposant aux radios ou aux entreprises d’éditer du contenu audio en produisant des podcasts à prix attractif. Derrière la start-up, un investissement de 200 000 euros afin de financer le fonds de roulement dans la phase de commercialisation.
  • Pépite Blues est un projet de librairie spécialisée en littérature africaine, qui a obtenu un prêt de 25 000 permettant de financer le stock initial ainsi qu’une partie des investissements d’installation.
  • Spentys est une start-up qui a développé une plateforme interactive pour la modélisation et l’impression 3D d’immobilisations orthopédiques sur mesure. L’aide de finance&invest s’est concrétisée par un prêt convertible de 200 000 euros.
  • Trakks est une chaîne de magasins de running. La société a encore récemment récolté 800 000 euros, dont la moitié auprès de finance&invest. Un emprunt qui a permis un effet de levier auprès d’une institution bancaire.
  • Stoomlink est une start-up bruxelloise spécialisée dans la récolte et l’analyse de données digitales en matière de mobilité. Celle-ci a effectué une levée de fonds de 300 000 euros, dont une partie auprès de finance&invest.

en guise de conclusion

  • Vous souhaitez obtenir un financement auprès de finance&invest.brussels ? Vous avez préparé votre dossier en répondant aux questions préliminaires évoquées ci-dessus ?Vous pouvez introduire votre demande en remplissant ce questionnaire en ligne. Vous recevrez une réponse dans un délai d’une dizaine de jours.
  • Vous avez besoin d’un coup de pouce pour préparer votre demande de financement ? Vous voulez encore affiner votre projet ? Le 1819 est à votre disposition pour vous guider.
  • Les guichet d’économie locale (GEL) peuvent également vous accompagner dans vos démarches de financement, notamment pour l’élaboration de votre plan d’affaires.

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.