Solidarité

De l’ère de l’individualisme à l’ère de la solidarité: les initiatives positives face au coronavirus

De nombreux projets, missions et événements ont été annulés en raison de la crise du coronavirus. D’innombrables articles ont été rédigés pour vous informer sur ce qui est autorisé d’un point de vue légal, les mesures de soutien mises en place, la meilleure manière de vous organiser, etc. 

Certes, cette crise sans précédents a de quoi inquiéter. Mais elle révèle également notre force de résilience et d’adaptation ainsi que la vitesse à laquelle nous sommes en mesure d’agir dans ces moments d’incertitude. Des idées qui auraient dû prendre des semaines, voire des mois pour être mises en place, sont aujourd’hui articulées en projets viables en très peu de temps.

Ces nombreuses initiatives, lancées par les individus et les entreprises pour s’entraider, méritent d’être mises en avant. Nous avons repris ci-dessous quelques belles actions, mais serions ravis de compléter la liste avec des initiatives que vous portez ou dont vous avez entendu parler!

Initiatives pour le secteur des soins

De nombreuses entreprises belges s’investissent pour soutenir les organisations de soins et de crise dans des projets luttant contre le Covid-19 :

  • Des entreprises de tout le pays ont réagi à l’appel au don de matériel de protection pour le personnel des soins lancé par Agoria. En quelques jours, près de 225 000 masques, plus de 40 000 paires de gants, des centaines de combinaisons, mais aussi des charlottes, des lunettes de protection, etc. ont été récoltés. 

  • De grandes entreprises comme AB InBev, Janssen Pharmaceutica ou la Raffinerie Tirlemontoise ont converti leur production et fabriquent aujourd’hui, gratuitement, de grandes quantités de gel désinfectant pour les mains.  Ce bel exemple de civisme a inspiré des PME comme des distilleries et des brasseries locales, qui ont-elles aussi commencé à produire du gel désinfectant.

  • À Bruxelles, l’Entreprise de Travail Adapté Travie participe à la production locale de masques. Elle se charge notamment de prédécouper les tissus et matériaux que le transporteur à vélo Urbike livre en kit à un réseau de bénévoles dans la Région de Bruxelles-Capitale. Ce réseau se charge de fabriquer les masques.
    De son côté, l’asbl L’Ouvroir, qui s’investit pour les travailleurs handicapés, travaille désormais d’arrache-pied à la production de protections en plexiglas qui peuvent être installées sur les guichets, bureaux, tables, etc. afin de limiter les risques de contamination.

  • makersagainstcorona.org, initiative mise en place face à la crise, achète du matériel grâce à des donations pour produire et fournir des écrans faciaux pour les professionnels de la santé.  L’organisation a lancé cette semaine la production d’écrans faciaux en plexiglas pour la Clinique Saint Jean à Bruxelles et les pompiers bruxellois.

  • À Bruxelles, le réseau des Fablabs publics (cityfab 1, i-CITY, cityfab2, cityfab3, Microfactory ,..) a uni ses forces et est maintenant en mesure de produire des visières de protection en plastique. 4300 pièces ont déjà été commandées.

  • L’entreprise bruxelloise Spentys aide les hôpitaux qui rencontrent de plus en plus de difficultés à trouver des pièces de rechange pour leurs respirateurs. Elle imprime des valves et des masques buccaux en plastique en 3D pour une fraction du prix original !

  • Les hôtels désertés mettent désormais aussi leurs chambres à la disposition des autorités, du personnel médical ou des sans-abri et les cuisines de collectivités fournissent des repas au personnel de soins et à leurs familles.

Initiatives pour les autres entreprises

De plus en plus d’entrepreneurs, des multinationales aux start-up, PME ou encore indépendants, ont lancé d’innombrables initiatives pour s’entraider en tant qu’entrepreneurs. En voici quelques-unes :

Visibilité :

  • La plateforme Startup Vie a décidé de mettre en avant les startups belges qui proposent des solutions concrètes et gratuites pour aider les familles, les indépendants et les plus grosses entreprises, les hôpitaux comme les écoles, à surmonter covid19.

  • Start It @KBC reprend sur également son site toutes les initiatives intéressantes de leurs start-ups.

Promotion et communication digitales 

  • COOP IT EASY, une coopérative de professionnels de l’informatique qui propose des outils de gestion et des services informatiques, aide désormais d’autres coopératives à créer une boutique en ligne pour diversifier leurs sources de revenus. L’agence Cherry Pulp souhaite également partager son expertise en matière de e-commerce afin que les commerçants puissent vendre leurs produits sur Internet rapidement et à moindre coût.

  • L’Agence Digitale Solidaire aide gratuitement les organisations qui lancent une initiative citoyenne solidaire pour faire face à la crise du coronavirus pour leur promotion digitale.

  • Akkanto, un bureau de communication indépendant à Bruxelles, a ouvert un helpdesk virtuel auquel vous pouvez vous adresser pour des conseils par rapport à vos défis de communication concrets au cours de la période du Covid-19. Vous recevez des conseils stratégiques et pratiques gratuits et sans engagement. 

  • Invisible Puppy (NL), une agence de marketing numérique, lance aussi « ondernemers voor ondernemers ». Son objectif est de s’entraider pour mieux traverser la crise du coronavirus. À cette fin, elle organise deux fois par semaine une conférence téléphonique gratuite d’une heure et demie au cours de laquelle les responsables marketing expliquent ce qu’ils font pour combattre la crise du coronavirus.

Démocratisation & mise à disposition des outils de communication

  • Certaines entreprises qui doivent fermer ne sont pas nécessairement équipées pour le télétravail. Depuis le début de la crise du coronavirus, Microsoft propose ainsi la version premium de Microsoft Teams, qui fait partie de Office365, gratuitement pour une période de six mois. L’outil permet le télétravail et la collaboration, et comprend également Skype. Par ailleurs, le Microsoft Innovation Center bruxellois propose une assistance en ligne gratuite de 30 minutes aux PME pour installer Teams et apprendre à l’utiliser.

  • De leur côté, les grands fournisseurs de télécom octroient un volume de téléchargement illimité ou un volume de données supplémentaire, ou ne facturent pas de suppléments aux clients qui dépassent leur volume de données. D’autres acteurs, comme Allocloud, l’un des leaders européens en matière de téléphonie ViOP et de collaboration dans le Cloud, met ses services de Web Meeting gratuitement à la disposition des entreprises qui demandent à leurs collaborateurs de télétravailler, que ce soit par précaution ou nécessité.

  • Les infrastructures non utilisées peuvent également aider d’autres entreprises. Barco met ainsi ses salles de cours virtuelles à la disposition de quiconque en a besoin.

  • Avec Doctoranytime, les patients peuvent consulter un médecin dès aujourd'hui sans quitter leur domicile. L'objectif de cette initiative est d'aider les patients belges et d'apporter des réponses à toutes leurs questions relatives à leur santé. Comme les numéros de téléphone publics et les hôpitaux sont surchargés, le chat médical en ligne a été mis en place. Les patients peuvent se connecter gratuitement et poser toutes leurs questions relatives à COVID-19. Les médecins généralistes y répondront immédiatement afin d'obtenir une réponse fiable et personnalisée à toutes leurs questions. Le chat est ouvert tous les jours de la semaine de 9h à 20h et le week-end de 9h à 12h.

Soutien psychologique

  • Sous la direction de la psychologue traumatique Elke Van Hoof, l’asbl Ally Institute a lancé un outil d’intervention psychothérapeutique en ligne gratuit baptisé «Tout le monde ok? ». Au moyen d’une intervention de 90 minutes à distance, l’objectif est d’encadrer et d’aider un maximum de personnes à trouver le calme émotionnel au cours de cette période fortement chargée sur le plan psychologique. Les initiateurs espèrent que la plateforme pourra aussi aider les travailleurs à reprendre le travail après la crise.

  • En cette période de quarantaine, chacun doit réapprendre à vivre (littéralement) sous le même toit 24h/24… tâche pas toujours facile pour ceux qui doivent aussi travailler à la maison.  Une certaine organisation est donc nécessaire. C'est possible avec Pixy.Family, une application sympa pour s'organiser en famille tout en s'amusant.

Soutien aux commerçant.e.s & à l’Horeca

  • Les commerçants perdent énormément de revenus. Pour les aider, vous pouvez par exemple acheter un bon cadeau à dépenser plus tard. 

  • Les fédérations encouragent également à privilégier les boutiques en ligne belges lorsque vous faites des achats en ligne et de soutenir ainsi l’économie locale.

  • Un groupe d'entraide pour les membres de l'industrie hôtelière belge a également été mis en place sur Facebook. Sous le nom "Entraide Horeca Belgique Covid-19", il permet aux personnes concernées de se tenir informées des initiatives, des besoins et des idées.

Soutien par les autorités locales 

  • Les communes prennent aussi de nombreuses initiatives : elles ont soit suspendu, soit carrément annulé leurs taxes sur les terrasses, les enseignes, les bureaux, les parkings (parfois), les droits pour les marchés, les loyers commerciaux, etc. Certaines envisagent de compléter la prime régionale avec une prime communale ou des chèques cadeaux. Elles ont créé des groupes whatsapp, envoyé des courriers avec les mesures, mis en place des numéro d’appel spéciaux, rendu leurs services du commerce accessible tous les jours en ce compris le weekend, aidé les pharmacies et d’autres commerces à se munir de vitres en plexiglas, répertorié les commerces et les take-away encore ouverts, essaient de lutter contre l’isolement et la solitude des seniors en invitant les citoyens à leur envoyer des lettres, des cartes postales,…

Démocratisation de la mobilité partagée

  • Les personnes actives dans le secteur des soins de santé peuvent utiliser gratuitement les scooters mis à disposition par Scooty. Le personnel soignant dispose de vouchers de 250 minutes valables durant trois semaines. 

  • Billy Bike a rendu son service de vélos partagés gratuit pour tous les métiers indispensables à l’activité urbaine. Les métiers médicaux et paramédicaux, mais aussi les pompiers, les ambulanciers, les agents de police, les facteurs, les pharmaciens et le personnel des supermarchés, de la STIB et de Bruxelles Propreté reçoivent 500 minutes gratuites.

  • Felyx offre un tarif promotionnel (par jour ou semaine) pour la location d’un véhicule pour la livraison de repas (horeca) ou de médicaments

  • Dott offre aux prestataires de soins de santé des trajets illimités en trottinette ainsi qu’une ristourne de 50% aux travailleurs horeca. Le personnel soignant peut également utiliser gratuitement les véhicules de Poppy.

  • Pour le personnel soignant, il y a un an de Villo! gratuit via la formule ‘abonnement Héros du Quotidien’.

Démocratisation de la livraison verte

  • Urbike collabore avec un traiteur pour livrer à domicile des repas prêts à être consommés aux seniors. L’entreprise est également en charge de la partie logistique de la ligne de production bruxelloise de masques chirurgicaux à destination des hôpitaux. 

  • Molenbike a pour sa part développé le site web du magasin Au Rayon Bio avec une solution de paiement intégrée et livre à vélo les commandes à Jette et dans les communes voisines. 

Plateformes d’aide et de solidarité pendant la crise du coronavirus

De nombreuses plateformes ont été créées pour vous aider à offrir votre aide au bon endroit. En voici un aperçu non exhaustif, à l’échelle régionale:

Centralisation des aides

  • UStart recense les initiatives te permettant d’aider ou de soutenir les entrepreneurs, les très petites et moyennes entreprises.

  • Sur solidair.brussels, une initiative citoyenne, on relaie également les actions de solidarité qui se mettent en place depuis l’apparition du Coronavirus.

  • brusselshelps est une plateforme d’aide trilingue gratuite qui centralise et gère tous les besoins et les offres, et associe la demande d’aide à l’offre disponible. L’aide peut consister à faire les courses, aller chez le pharmacien ou tailler une bavette au téléphone. Celui qui se porte volontaire pendant la crise du coronavirus bénéficie en outre d’une assurance gratuite. 

  • helppr met désormais sa plateforme de rencontre gratuitement à disposition des bénévoles en cette période de crise du Coronavirus.

Centralisation des dons

  • GrowSolidarity: le Growfunding bruxellois met sa plateforme de crowfunding gratuitement à la disposition des actions de solidarité de toute la Belgique. Via le site, les gens peuvent introduire un projet et récolter de l’argent pour ceux qui sont touchés par la crise du coronavirus.

  • actie2020.be (NL) est une plateforme qui met en relation les entreprises et les œuvres de bienfaisance durant la crise du coronavirus. En tant qu’entreprise, vous pouvez directement contacter les œuvres de bienfaisance que vous souhaitez aider. En tant qu’œuvre de bienfaisance, vous pouvez également contacter les entreprises qui proposent l’aide dont vous avez actuellement besoin.

  • helpyourfriend.be: l’horeca est l’un des secteurs les plus touchés par le Covid-19. Cette plateforme vous permet de faire un don pour aider les restaurateurs à faire face à cette crise. L’ensemble du montant des fonds récoltés sera intégralement reversé au secteur de l’horeca. Les dons seront regroupés par province et redistribués de manière équitable entre les restaurateurs. Vous n’aidez donc pas un seul et unique restaurant, mais c’est toute une région qui en profite.

Aide aux personnes isolées

  • L’objectif de covid-solidarity.org est de mettre en contact des bénévoles avec des personnes isolées du même quartier. Vous pouvez ainsi proposer de faire les courses les plus importantes pour elles. La plateforme de solidarité covid-solidarity.org a récemment lancé un numéro de téléphone gratuit 02/808.96.54. L’idée est de proposer une oreille attentive et de mettre les personnes en contact avec les bénévoles inscrits sur la plateforme. La ligne téléphonique est disponible tous les jours de 8 heures à 20 heures, tant en néerlandais qu’en français.

  • La plateforme Helpify veut mettre en relation les habitants du quartier grâce à des actions solidaires et en invitant tout à chacun à devenir un aidant.

Aide au personnel de Soins

  • iriscare.brussels est la plateforme de solidarité d’Iriscare. Un appel y a été lancé pour les bénévoles avec une expérience médicale, comme les étudiants en médecine et les infirmiers ou médecins pensionnés, qui peuvent donner un coup de main dans les établissements de soins bruxellois en cas de nécessité. Ils sont actuellement repris dans la liste de réserve.

  • Le site Internet psyformed.com met en contact le personnel médical qui a besoin d’assistance avec des psychologues bénévoles.

  • Listminut: ce site, qui rassemble des prestataires de services dans différents domaines, a modifié ses services pendant la crise. Ces prestataires de services sont disposés à donner gratuitement un coup de main aux personnes qui font partie des groupes à risque et aux personnes actives dans le secteur médical ou alimentaire pour réaliser toutes sortes de services nécessaires (faire les courses, promener le chien, etc.).

  • Les différents hôpitaux, la Croix blanche et la Croix jaune, la Croix rouge, les refuges pour animaux, le secteur alimentaire, etc. sont également à la recherche d’aide et invitent les volontaires à se manifester sur leurs sites respectifs.

  • La start-up HR “Hello Tyro” et le guide culinaire Instagram “Bruxelles FoodGuide” ont uni leurs forces pour créer, bénévolement, l'application mobile “8pm. L’application permet aux citoyens d'offrir un repas au personnel hospitalier, livré à l'hôpital et préparé par un restaurant de la capitale.

Solidarité sur les réseaux sociaux

  • Des groupes de solidarité sont lancés par région sur Facebook avec le slogan « Verspreid solidariteit geen virus / solidarité pas de virus BXL ».

  • Sur WhatsApp, les voisins se retrouvent dans des groupes de discussion sur lesquels les personnes qui ont besoin d’aide peuvent partager des listes de courses et d’autres questions.

L’entraide peut donc prendre différentes formes. N’hésitez pas à apporter votre contribution, car une chose est désormais sûre : l’union fait la force !

NB: la liste ci-dessus est bien entendu non-exhaustive. Impossible de citer l'ensemble des initiatives.

Auteur : Katia Brouwers

 
 

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.