questionnement de devenir franchisé (image)

Entreprendre avec un risque limité : devenir franchisé

1819.brussels

Voilà quelque temps déjà que vous envisagez de commencer à travailler à votre propre compte mais vous ne trouvez pas de concept unique, vous êtes réticent à l’idée de créer une entreprise en partant de zéro et vous préférez éviter de prendre trop de risques ? La franchise est peut-être une solution pour vous. Quelle formule choisir ? 

La franchise est une formule commerciale qui a le vent en poupe dans le monde entier. Cette tendance se ressent clairement en Belgique également. Les fast-foods comme McDonald’s et Domino’s pizza, mais aussi les chaînes de supermarchés comme Match ou Carrefour Express, les salons de coiffure Frank Provost ou Olivier Dachkin, les magasins comme Yves Rocher ou les chaînes de bricolage telles Hubo font partie des marques de franchise les plus connues. Aujourd’hui, la franchise s’étend même aux services, notamment dans les secteurs intérimaire, immobilier (Century21), de la distribution, du nettoyage. Vous n’avez donc que l’embarras du choix !

Qu’est-ce qu’une franchise exactement ?

Une franchise est un contrat de collaboration entre deux parties indépendantes :

  • Le franchisé : en d’autres termes vous, en tant qu’entrepreneur indépendant
  • Le franchiseur : le propriétaire d’une formule de franchise

Dans ce cadre, le franchisé obtient, contre paiement, le droit de commercialiser un concept, un produit ou un service développé par le franchiseur. Ce droit autorise et oblige le franchisé à utiliser le logo, la marque ou la dénomination commerciale du franchiseur. En contrepartie, le franchiseur doit apporter un support commercial et/ou technique permanent au franchisé pendant toute la durée du contrat. Pour pouvoir parler de franchise, trois ingrédients sont donc nécessaires : le transfert de savoir-faire, le support et l’utilisation d’une marque.

Attention : une franchise n’est pas synonyme de filiale. La filiale d’une chaîne de magasins demeure l’entière propriété de la société mère et elle est exploitée par un collaborateur sous contrat salarial. Un franchisé est un exploitant indépendant. Les chaînes de supermarchés utilisent souvent une combinaison des deux systèmes : en partie des filiales et en partie des sites exploités sous franchise.

De nombreux avantages

Pour vous en tant que franchisé, les débuts sont nettement moins risqués, car :

  • vous conservez votre indépendance, vous êtes votre propre patron ;

  • vous pouvez proposer immédiatement un ensemble complet de produits ou de services éprouvés ;

  • vous n’avez pas à construire votre réseau de fournisseurs ;

  • vous pouvez profiter de la notoriété du franchiseur. Les clients connaissent déjà le magasin ou le service. Vous n’avez donc pas à investir dans de coûteux spots pour la radio ou la télévision (généralement, vous ne disposez d’ailleurs pas de ce budget en tant que jeune entrepreneur) ;

  • étant donné que le franchiseur prend à sa charge une grande partie des tâches telles que les études de marché, les achats, le marketing, la publicité, l’aménagement du magasin et la politique tarifaire, vous gagnez beaucoup de temps et vous pouvez vous concentrer pleinement sur le contact direct avec le client, les actions de marketing locales, le service après-vente, les livraisons, etc. ;

  • vous profitez des avantages d’échelle et de la standardisation associés à la formule de franchise. Ainsi, vous pourrez acheter moins cher et vous pourrez pratiquer une meilleure marge sur vos produits ;

  • grâce à la grande expérience de l’organisation de la franchise, les investissements sont déterminés assez précisément, ce qui permet de limiter les déconvenues financières ;

  • vous faites partie d’un réseau de franchisés et vous pouvez donc éventuellement profiter des innovations de vos collègues ;

  • vous pouvez profiter de l’expérience existante, des outils, de l’encadrement, des cours et du support du franchiseur. En effet, ce dernier a tout intérêt à ce que vous réussissiez !

  • généralement, vous pouvez obtenir plus aisément un crédit ou un prêt pour l’entreprise.

Les inconvénients et les risques

En tant que franchisé :

  • vous n’avez aucune garantie. Ce n’est pas parce qu’une formule fonctionne dans une région qu’elle aura également du succès dans une autre ;

  • certains risques reposent aussi sur le franchisé lui-même. En tant qu’indépendant, vous êtes responsable du chiffre d’affaires et des bénéfices, vous avez votre propre responsabilité à l’égard de vos clients et de tiers, vous devez investir dans le bâtiment/la location et payer des frais d’adhésion...

  • vous êtes moins indépendant, étant donné que le franchiseur impose de nombreuses règles, directives et procédures que vous devez suivre et qu’il détermine toutes sortes d’aspects (produits, prix, aménagement...).

Quelles sont les formules de franchise ?

Le degré de liberté du franchisé (la répartition de votre magasin, les produits supplémentaires à vendre) peut considérablement différer d’une formule à l’autre et dépend de ce que stipule le contrat de franchise. On distingue généralement le « hard franchising » et le « soft franchising » (et toutes leurs variantes).

Hard franchising ou full franchising

C’est la forme de franchise la plus courante, dans laquelle un contrat de franchise individuel est conclu entre les deux parties. Les accords sont clairement décrits dans le contrat et ils sont développés dans un manuel de franchise détaillé. Les dispositions concernant l’identité visuelle de l'entreprise, le stock, les achats et la publicité sont donc fixées, ce qui vous laisse moins de liberté sur ces plans. En contrepartie, vous pouvez consacrer votre temps à vos clients et à votre personnel. La franchise « hard » est fréquente dans les grandes chaînes.

Soft franchising

Avec la franchise « soft », tout est beaucoup moins figé. Habituellement, la marque et le logo sont communs mais pour le reste, vous avez beaucoup plus de liberté et vous devez régler beaucoup de choses de manière autonome. En fait, vous collaborez dans le cadre d’une association ou d’une coopération dont vous êtes « membre » et dont vous respectez les statuts et règlements.

Combien est-ce que ça coûte ?

Les frais diffèrent selon la formule de franchise car le support peut également fortement varier d’un franchiseur à l’autre. On distingue généralement  :

  • Les frais d’adhésion (entry fee). C’est un montant unique qui doit être payé dès le début de la collaboration et qui couvre les investissements réalisés par le franchiseur dans le développement de la formule et le recrutement de candidats potentiels.

  • L’indemnité de franchise, aussi appelée royalties. Elle couvre le support et l’encadrement sur le plan commercial et technique que le franchiseur vous apporte. Elle s’élève à un pourcentage du chiffre d’affaires ou à un montant mensuel fixe. Parfois, l’indemnité est également intégrée aux produits que le franchisé doit obligatoirement acheter au franchiseur.

  • Une contribution aux frais de marketing. Elle est souvent facturée à part, mais elle peut aussi être incluse dans l’indemnité de franchise fixe.

Les indemnités à payer au franchiseur ne sont évidemment pas les seuls frais auxquels vous serez confronté au début. Pensez par exemple au local commercial (si d’application) que vous devez louer et éventuellement réaménager mais aussi à l’inventaire, aux assurances, au personnel...

Si vous voulez déterminer si les frais d’adhésion et les royalties sont raisonnables, vous devez vérifier tout ce qui est inclus dans l’ensemble des services et à quelle fréquence vous bénéficiez de certains services. Calculez aussi tout ce que cela coûterait si vous deviez tout financer vous-même.

Vous voulez vous lancer en tant que franchisé ? Quelques trucs et astuces

Vous voulez vous lancer ? Voici quelques conseils !

Faites le point sur vous

Un franchisé est avant tout un entrepreneur et un chef d’entreprise. Pourquoi voulez-vous démarrer une franchise, combien de temps voulez-vous y consacrer, votre famille soutient-elle ce projet, avez-vous déjà de l’expérience avec du personnel, que pensez-vous du fait d'être dépendant d’une autre partie pour la gestion de votre affaire...?

Choisissez un concept qui vous convient

Demandez-vous dans quelle branche vous souhaitez être actif et quelles formules de franchise existent dans ce domaine en Belgique. S’agit-il d’une affaire de bricolage (par ex. Brico), de décoration (par ex. Ixina, Heytens), de commerce (Tom&Co, Yves Rocher), d’horeca (Deli traiteur, Domino’s pizza…), de mode (par ex. Veritas), de services (Century21) ou d’un supermarché (Carrefour,…) ? N’hésitez pas à envisager des concepts moins courants et pour lesquels la concurrence et le marché ne sont pas encore saturés.

Financement

Quels sont les moyens que vous pouvez investir personnellement ? Veillez à avoir une vue d’ensemble financière (entre autres en établissant un business plan) afin de savoir éventuellement si vous pouvez envisager un emprunt.

Tour d’information

Examinez plusieurs concepts de franchise. Demandez des informations auprès de différents franchiseurs dans le domaine dans lequel vous voulez être actif. Lisez les informations ou regardez s’ils recherchent des franchisés dans votre région.

Négociations précontractuelles

Demandez un rendez-vous au franchiseur qui vous plaît le plus. Avant de signer un contrat, un précontrat, une réservation, le franchiseur doit vous remettre le Document d’Informations Précontractuelles (D.I.P.) et ce, au moins un mois avant la signature du contrat (conformément à la loi du 02.04.2014 relative aux informations précontractuelles concernant les contrats de collaboration commerciaux). Le projet de contrat doit être joint à ce document. Ces documents vous fourniront énormément d’informations concernant le franchiseur, la formule, les résultats, les données du marché, les clauses du contrat, etc.

De préférence, faites tout de même vérifier le contrat ou les chiffres présentés et préparez votre plan financier. N’oubliez surtout pas de discuter du choix de l’emplacement de l’établissement et de son potentiel. C’est souvent le fruit d’une recherche commune entre le franchiseur et le candidat franchisé. Et parfois, les possibilités sont limitées : pas trop près d’autres franchisés... Allez éventuellement voir d’autres franchisés du réseau choisi et posez des questions à propos des services du franchiseur.

Le contrat de franchise

Une fois que vous aurez déterminé le lieu et que le financement sera achevé, un contrat de franchise sera généré. Celui-ci est liant pour les deux parties. Tous les accords entre l’organisation de franchise et vous, en tant que franchisé, y sont fixés.

Formalités



En tant que franchisé, vous demeurez un entrepreneur indépendant. Vous devez donc vous charger vous-même de votre inscription à la Banque Carrefour des Entreprises (par l’intermédiaire du guichet d’entreprises), négocier votre emprunt, embaucher du personnel, etc.

Avant de démarrer effectivement, le franchiseur prévoira plus que probablement une formation pratique. Discutez également avec lui de la campagne de marketing qu’il prévoit pour l’ouverture.

Vous trouverez une liste extrêmement variée de questions que vous devriez vous poser au préalable sur le site de la Fédération belge de la Franchise.

Quelles sources pouvez-vous consulter ?

  • Site de la Fédération belge de la Franchise : la fédération organise des séminaires et des formations ainsi que des après-midis d’information gratuites. Elle publie des actualités concernant ses membres (= réseaux franchisés) sur son site. Pour être membre de la fédération, le franchiseur doit satisfaire à des critères stricts et offrir certaines garanties.
    La fédération traite également les litiges entre franchisés et franchiseurs, par médiation et arbitrage.

    La rubrique FAQ du site vous donne des informations extrêmement utiles sur quelques questions fréquemment posées. N’hésitez pas à les lire si vous êtes intéressé par une franchise.

    La fédération dispose d’un site à part, franchisingbelgium.be, où vous pouvez découvrir tous les concepts de franchise et trouver des informations utiles supplémentaires concernant la franchise.

  • Site franchise.be : une plateforme commerciale qui présente des concepts de franchise et qui donne de nombreuses informations pratiques. Le site présente également plusieurs fournisseurs possibles qui possèdent des connaissances spécifiques concernant les franchises. Il reprend aussi une check-list intéressante de points prioritaires pour le franchisé.
  • Site allesoverfranchising.be : ce site est une initiative de l’UNIZO Adviesdienst Franchising en Commerciële Samenwerking. Il offre aux (candidats-)franchisés une analyse juridique du contrat.

Auteur: Katia Brouwers, conseillère en communication 1819

Restez au courant

Rejoignez nos 29.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.