Innovation? Retour aux sources!

Innovation? Retour aux sources!

1819.brussels

L’innovation est partout, sur toutes les lèvres, mais pourquoi ? Quelle est son importance ? Et en fait, qu’entendons-nous par innovation ? Et vous : développez-vous une entreprise « innovante » ?

Innover : pourquoi ?

Au niveau d’une entreprise, l’innovation constitue une des sources importantes de son avantage compétitif. Une entreprise offrant un produit à faible valeur ajoutée, inchangé depuis 10 ans présente un risque plus important d’être imitée, de subir une pression sur ses marges et donc de devoir comprimer ses coûts, en délocalisant, par exemple, une partie de sa main d’œuvre dans des pays où celle-ci est moins onéreuse. On s’en rend compte : si plusieurs entreprises sont dans ce cas, au niveau d’un pays, l’impact socio-économique sera négatif.

Innover, peut-être, mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Bien qu’il n’existe pas une définition unique de l’innovation, on peut souligner quelques caractéristiques.

Si on reprend l’origine du mot, en latin, innovare, c’est renouveler, changer.

Si on le prend par ce que ce n’est pas : innover, ce n’est pas la même chose que:

  • mener des activités de recherche et de développement (activités ne débouchant pas nécessairement sur un résultat exploitable)
  • développer une nouvelle technologie (moyen ou fin non nécessairement directement utilisable)
  • générer une nouvelle invention (résultat non nécessairement commercialisé/able)
  • déposer un brevet (titre légal qui peut protéger une invention)

Ces éléments peuvent être une source d’innovation mais pas nécessairement. La création de connaissance abstraite, ou l’invention de nouveaux produits ou procédés ne seront pas considérés comme innovations tant qu’ils ne seront pas productivement intégrés dans les activités d’une entreprise (Rogers, 1998, p.9). Innover au niveau d’une entreprise sera considéré comme l’application de nouvelles idées aux produits, procédés ou tout autre aspect des activités d’une entreprise. On dira aussi que la gestion de l’innovation se rapporte à l’art de créer et de capturer de la valeur nouvelle et ce, de façon nouvelle.  

Les différentes catégories d’innovation

Une autre façon de cerner ce qu’est l’innovation, c’est de voir ce qu’elle couvre. Le Manuel d’Oslo produit par l’OCDE (OECD, 2005, p.47) identifie quatre grandes catégories d’innovation :

L’innovation de produit :

“L'introduction d'un bien ou d'un service nouveau. Cette définition inclut les améliorations sensibles des spécifications techniques, des composants et des matières, du logiciel intégré, de la convivialité ou autres caractéristiques fonctionnelles.” (OCDE)

Par exemple : les briques Tetrapack qui remplacent les bouteilles en verre et en plastique.

L’innovation de procédé :

“La mise en oeuvre d’une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée. Cette notion implique des changements significatifs dans les techniques, le matériel et/ou le logiciel.” (OCDE)

Par exemple : les friteuses qui incluent une fonction supprimant la diffusion des odeurs.

L’innovation de commercialisation:

“La mise en oeuvre d’une nouvelle méthode de commercialisation impliquant des changements significatifs de la conception ou du conditionnement, du placement, de la promotion ou de la tarification d’un produit.” (OCDE)

Par exemple : les grandes surfaces comme Delhaize ou Carrefour qui développent le marketing digital : dans un lieu public on retrouve un mur numérique représentant l’étalage d’un supermarché. Il suffit de scanner les produits à acheter sur le mur, le colis est ensuite envoyé.

L’innovation d’organisation:

"La mise en oeuvre d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures de la firme.”(OCDE)

Par exemple : le business model d’entreprises aériennes low cost comme Ryanair.

Les deux premiers type d’innovation comportent généralement un aspect « technologique », alors que les deux dernières, pas nécessairement – il s’agira plutôt d’une façon nouvelle de vendre un produit/service, ou d’organiser les activités d’une  entreprise de façon différente. Alors qu’il y a peu l’innovation se résumait pour beaucoup aux innovations technologiques, les innovations marketing et organisationnelles gagnent en popularité. Un signe ? Alors que ces types d’innovation n’étaient pas repris dans l’édition précédente du Manuel d’Oslo, la dernière édition les inclut.

Conclusion

Vous l’aurez sans doute compris à travers cet article : être une entreprise innovante ce n’est pas nécessairement ou uniquement vendre un nouveau produit, résultant d’années passées en recherche et développement. Développer une entreprise innovante, c’est agir sur toutes les composantes d’une entreprise : ses activités en amont (par ex. processus de production), en aval (par ex. marketing) et ce qu’elle génère (produit/service/solution). En combinant l’innovation à différents niveaux, une entreprise consolide ainsi ses facteurs différentiateurs et peut conserver (pour une période restant limitée) un avantage compétitif.

C’est ainsi que le cabinet de consultance Arthur D. Little a constaté que les entreprises adoptant une gestion de l’innovation intégrée et complète ont un meilleur score en terme de degré d’innovation (index « Innovation Success) que les autres (Johansson, A. and B. Axling, 2014).

Liens utiles:

  • Prêt pour renouveler, changer votre business… innover ? Outils utiles et articles intéressants sur le sujet sur le site suivant :http://www.innovationmanagement.se/

  • Comment développer une innovation organisationnelle ? Soyez créatif, utilisez le business model canvas, un outil très utile pour explorer les différentes alternatives de créer et de capturer de la valeur .

  • Exemple d’innovation marketing : les magasins virtuels

 

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.