commerce academy

L’e-commerce, menace ou opportunité ?

1819.brussels

A l’heure où Amazon annonce – info ou intox ? – la livraison prochaine de ses livres par des drones,  la question, vieille de 10 ans, se pose avec une nouvelle acuité. En réalité, cette question est aujourd’hui dépassée.  L’e-commerce est une réalité.  Personne ne pourra endiguer sa progression.  Par contre, chacun pourra choisir de surfer sur cette vague… ou d’être submergé !

Etat des lieux

Quelques chiffres pour commencer.  Selon une étude du Boston Consulting Group, réalisée en synergie avec Google Belgium (1) :

  • Le commerce internet représente aujourd’hui en Belgique 2,5 % du PIB, ce qui n’est pas rien, mais qui est entre deux et trois fois inférieur aux scores de nos voisins, français, britanniques et hollandais.
  • La Belgique est clairement en retard sur les performances des pays limitrophes.  Pas au niveau du comportement des consommateurs, qui achètent sur le net autant que leurs voisins, mais bien au niveau de l’offre des commerçants et des entreprises belges.

  • Bonne nouvelle, en Belgique, la Région de Bruxelles-Capitale obtient néanmoins le meilleur score grâce à un meilleur engagement des entreprises et des consommateurs.

  • Pas moins de 23 % de l’e-commerce est importé !  Alors que nos taux d’exportation en e-commerce restent trop faibles.  Il y a une urgence à équilibrer notre e-balance commerciale.

  • Les « pure players » du web ne représentent que 10 % du chiffre d’affaires de l’e-commerce, l’essentiel des achats en ligne sont réalisés par les détaillants disposant d’un réseau de magasins physiques !

Ces chiffres sont renforcés par une très récente étude conduite par GFK à la demande de pagesdor.be (2) :

  • 40 % des entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux

  • 30 % des petites entreprises ne possèdent pas de site web (50 % pour les nouvelles entreprises et 75 % pour les professions libérales !)

  • 13 % seulement ont un site accessible sur mobile

  • Seulement 1 entreprise sur 8 est active dans l’e-commerce

Sachant que les experts prévoient une croissance de 8 % de l’économie digitale en 2014, il y a là un enjeu crucial à relever, pour les commerçants, les professions libérales et les PME bruxelloises, mais aussi pour tous les acteurs, publics, associatifs ou privés susceptibles de les aider à réussir leur transition numérique !

Lorsque l’on sait par ailleurs que 65 % des Google adwords sont réservés par des opérateurs étrangers, il est impératif que les commerçants et PME belges se réveillent afin de participer à cette croissance.

Identification des besoins

En septembre 2013, Izeo, mouvement bruxellois des indépendants et dirigeants de PME et BECI, en partenariat avec la Commerce Academy, plateforme visant a créer des projets et des formations pour répondre aux besoins du secteur du commerce, ont réalisé une enquête portant sur l’engagement des commerçants, artisans et PME à Bruxelles en matière de e-commerce. Les résultats de cette enquête ont été présentés le 15 octobre 2013 en présence de Madame Céline Frémault, Ministre bruxelloise de l’économie.

Quatre grands enseignements sont à retirer de cette enquête :

  1. 30% des commerçants interrogés (de tous secteurs et de toutes tailles) sont déjà actifs sur le net (e-shop, simple site web présentant leur offre, réseaux sociaux, etc.)  Par contraste, 70 % n’y sont pas encore… ce qui confirme notre retard au niveau européen ;

  2. 40 % de ceux qui ne sont pas encore actifs sur internet affirment être conscients de la nécessité de franchir ce cap et déclarent vouloir le faire en 2014 !

  3. Plus fort encore, ils affirment être disposés à « investir » du temps et de l’argent pour opérer cette évolution et à être prêt à se former ;

  4. Enfin, ils déclarent que ce déploiement sur internet est complémentaire, et pas contradictoire, à leur présence dans le monde réel.  Ce qu’ils veulent, c’est un « second shop » sur le net, et pas un abandon de leur activité réelle au profit d’une présence « en ligne ».

Les résultats de cette enquête sont extrêmement interpellants, et ils prennent une dimension supplémentaire lorsque nos commerçants expriment qu’ils ne savent pas vraiment à qui s’adresser pour obtenir des informations, des formations, de l’aide, un accompagnement ou des outils pour opérer cette mutation.

Un large éventail de réponses existantes et à venir

Les besoins et la demande en termes d’e-commerce, qu’il s’agisse de formations, d’informations ou de services annexes sont criants. C’est pourquoi, différentes initiatives verront le jour dans le courant de l’année pour faire de 2014, l’année du e-commerce pour la région bruxelloise.

Où s’informer ? Où se former ?

Différentes initiatives sont prévues afin de répondre aux différentes questions et interrogations des différents publics sur l’e-commerce.

E-day Brussels 2014

IZEO, en collaboration avec la Commerce Academy, organisent la journée E-day Brussels 2014, le jeudi 8 mai 2014 prochain, à The Egg, rue Bara 75 à 1070 Bruxelles.

Une journée complète de conférences, ateliers, speed coaching, rencontres avec des exposants qui permettra à chaque visiteur (les commerçants, artisans, professions libérales et dirigeants de TPE) de s’informer très concrètement sur les possibilités de développer son e-commerce ou sa présence sur le web, et de définir sa propre feuille de route, en fonction de sa stratégie, de son marché, de son budget. 

Bonne nouvelle : la participation à cette journée est gratuite. Inscription via mvk@izeo.be

Roadshow sur l’e-commerce

Sous l’impulsion de la Commerce Academy, différents organismes vont mettre sur pied un tour des 19 communes portant sur l’e-commerce, ce qui permettra de répondre aux différentes questions des commerçants ou commerçants en devenir quant à l’opportunité de créer un magasin ou une présence en ligne.

Ce roadshow se veut très pratique et les commerçants repartiront avec une liste de contacts répondant à leurs besoins spécifiques et une large séance de questions-réponses sera également prévue.

Ce roadshow est prévu pour les mois de mai-juin dans les 19 communes de la région bruxelloise.

Formations

Il existe peu de formations en e-commerce à Bruxelles, c’est pourquoi les partenaires de la Commerce Academy mettent actuellement sur pied plusieurs formations à la fois en e-commerce mais également aux réseaux sociaux. Ces formations seront dispensées en français et en néerlandais et seront adressées à différents publics : commerçants,  indépendants et futurs entrepreneurs.

Ensemble, faisons en sorte que Bruxelles devienne LA capitale du web-business et de l’e-commerce !

Auteurs:

Emilie Lessire
Coordinatrice Commerce Academy
e.lessire@commerceacademy.be
http://www.commerce-academy.be

Miguel Van Keirsblick
Sécretaire général IZEO
mvk@izeo.be

http://www.izeo.be

Sources

(1)     Economy.be at the Crossroads, The Boston Consulting Group
(2)     Retard digital dans les PME belges, GFK, janvier 2014.

         

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.