Leegstaande ruimte in de stad benutten: nieuwe tool voor eigenaars en initiatiefnemers

L’utilisation des espaces vacants: nouvel outil pour propriétaires et porteurs d'initiatives temporaires

1819.brussels

Grâce à une recherche scientifique, le BMA et perspectives.brussels ont développé un site internet destiné aux porteurs d'initiatives temporaires et aux propriétaires de lieux. Ce site tente de répondre aux différentes questions concernant la législation en matière d'occupation temporaire.

À Bruxelles, comme dans d’autres villes, les grands projets prennent du temps. Entre une ambition initiale et le début du chantier, il n’est pas rare qu’il s’écoule plusieurs années.

Résultat : la vacance structurelle, déjà importante dans notre Région, augmente encore plus. À côté de cela, Bruxelles fourmille d’initiatives, d’innovations, d’envies, émanant de secteurs variés tels que l’associatif, les habitants, les institutions, les entreprises, etc. Il y a donc ici une réelle opportunité de relier les espaces vacants et ce fourmillement d’initiatives.

Néanmoins, il était d'abord nécessaire de mieux comprendre les règles applicables et les lacunes en matière de permis, normes, de sécurité incendie, etc. pour les bâtiments et les sites potentiellement disponibles pour de l’occupation temporaire. Une étude a permis de clarifier ces différents points et a mené à une série de questions-réponses pouvant servir tant aux propriétaires qu'aux usagers, disponible sous la forme d’un nouveau mini-site.

Ce site s’adresse tant aux personnes en recherche d’un lieu pour y développer un projet qu’aux détenteurs d’espaces qui souhaiteraient les mettre à disposition durant une certaine période, sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Quels sont vos droits, vos devoirs, quels points d’attention ne pas manquer ? Toutes les réponses se trouvent dorénavant sur www.occupationtemporaire.brussels.

Attention: il ne faut pas perdre de vue que temporaire ne veut pas dire gratuit. Les travaux, la sécurisation, les permis, les assurances, la coordination … tout cela a un coût !

Dans les mois qui suivent, une stratégie visant à stimuler davantage l’occupation précaire sur le territoire de la Région bruxelloise sera développée. Pour ce faire, un workshop sera encore organisé le 4 décembre 2018 avec, comme invité principal, François Jegou. Celui-ci expliquera comment, entre 2015 et 2018, il a mené le projet REFILL, projet actif dans 9 villes éuropéennes telles que Athènes, Riga ou encore Nantes, ayant pour but d’optimiser l’utilisation des espaces vacants et faire de l’occupation temporaire un catalyseur d’innovation.

Vous êtes actifs dans le domaine de l’occupation temporaire? Vous êtes porteur de projet ou propriétaire d’une surface disponible ? N’hésitez pas à vous inscrire au workshop du 4 décembre via occupation-temporaire@perspective.brussels.

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.