Mon entreprise est-elle en bonne santé ?

1819.brussels

Faire le point sur son entreprise est important. Tant pour celles récemment créées afin de recadrer rapidement les écarts que pour celles déjà bien assises qui ont à affronter un environnement plus dur. Reste à considérer les bons critères d’évaluation…

Evaluer la santé de l’entreprise demande d’aller bien au-delà des chiffres et de sortir des clichés.

Or, les deux critères et questions  souvent posées pour évaluer la position d’une entreprise sont généralement relatives au chiffre d’affaires et au nombre de personnes qui  y travaillent. Mis à part une notion de volume, les réponses n’apportent rien à l’évaluation.

Les résultats, les nouveaux clients, les produits en développement, sont des éléments bien plus intéressants à étudier.

Aussi, ce n’est pas parce que les chiffres sont bons que la situation globale l’est, ni parce qu’ils sont mauvais que tout est perdu.

Plusieurs éléments sont à prendre en considération pour déterminer la santé d’une entreprise. Par ordre d’importance, les « strates » à évaluer peuvent se décliner comme suit :

  • humain
  • stratégie
  • production et organisation
  • commercial
  • finances

Ce qui fait la réussite d’une entreprise, c’est avant tout le chef d’entreprise et son équipe. Ensuite vient l’opportunité de la stratégie adoptée et sa bonne exécution, suivie par la pertinence du marketing et de l’approche commerciale.

Les chiffres ne sont que le dessus de l’iceberg.

Précisons certains de ces éléments.

Humain

  • La motivation de l’équipe, la bonne santé physique et mentale du dirigeant, les compétences, les savoir-faire, l’expérience du métier et du secteurs,... sont cruciaux.

Stratégie

En matière stratégique, divers éléments peuvent être contrôlés. Notamment:

  • Le potentiel de vie des produits de l’entreprise: mieux vaut qu’ils soient  en phase de lancement que de déclin.

  • L’évolution des parts de marché des “Produits-Services”: une stagnation peut être alarmante.

  • La capacité à attaquer de nouveaux marchés tant nationaux qu’étrangers.

  • La manière dont, selon vos clients, vous vous distinguez de vos concurrents: la perception de vos clients ne correspond pas toujours à ce que vous vous imaginez !

Production - organisation

Différents indicateurs permettent d’analyser la production et l’organisation:

  • Les temps de production. Une augmentation de ceux-ci peut être provoquée par un manque de procédures, des machines inadaptées,…

  • L’augmentation ou la diminution des retours de marchandise

  • Le nombre de notes de crédit émises. Elles reflètent souvent l’organisation de l’entreprise et son niveau de qualité. L’émission de trop de notes de crédits pourrait suggérer des soucis d’organisation ou de qualité.

Commercial

Les indicateurs sont nombreux. Citons, à titre d’exemples:

  • L’image, la notoriété, la position sur le marché: le nombre de nouveaux clients, de nouveaux relais ou de prescripteurs ainsi que l’existence d’éventuels articles de presse ou de critiques positives indiquent que l’entreprise acquiert une position importante sur le marché.

  • Le taux de fidélisation: la stabilité des clients existants, le nombre de clients perdus, l’évolution du chiffre d’affaires par client,… qui  fournissent des indications sur la stabilité du portefeuille clientèle.

  • Les réductions consenties: elles peuvent faire partie de la politique commerciale mais elles révèlent souvent des faiblesses, notamment une défaillance dans l’approche commerciale (manque de créativité,...).

Finances

Les indicateurs sont nombreux ; citons en deux:

  • Le niveau de rémunération du patron: en général un des premiers buts d’une entreprise est de faire vivre son dirigeant et non de le faire survivre. Une stagnation doit faire réfléchir sur l’intérêt économique de l’activité.
  • Les niveaux de marge

Etc…

Conclusion:

  • Le diagnostic d’une entreprise ne se limite surtout pas à l’analyse des chiffres.
  • Retournez à la “base” de votre entreprise pour estimer au mieux la situation.
  • Faites-le avec un tiers qui pourra vous apporter un regard neutre.

N’hésitez-pas : faites appel aux conseillers du Centre pour Entreprises en Difficulté: ils pourront vous apporter une aide gratuite !

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.