Monter sa propre entreprise en période de crise : laisser passer la tempête ou danser sous la pluie ?

Monter sa propre entreprise en période de crise : laisser passer la tempête ou danser sous la pluie ?

1819.brussels

Vous avez l'impression que la conjoncture actuelle est des plus incertaines pour créer une entreprise. Le pouvoir d'achat est faible, le chiffre d'affaires et les bénéfices des entreprises sont sous pression et les banques n’octroient pas facilement des  financements. À quel point faut-il être inconscient pour démarrer sa propre entreprise en ce moment ? Et pourtant, songer à franchir cette étape professionnelle n'est pas si absurde qu'il n'y paraît...

Le fait qu'une récession puisse être le moment opportun pour monter sa propre entreprise peut à première vue sembler complètement insensé. De très nombreux arguments plaident toutefois en ce sens.Mieux encore - une crise offre même des opportunités pour les entrepreneurs malins.

Pourquoi se lancer ?

  • Parce qu'une bonne idée, même en temps de crise, reste une bonne idée et peut porter ses fruits...
  • Parce que la situation « économique » n'est pas uniforme. La récession ne touche pas tous les secteurs ou toutes les activités (avec la même importance). Il existe encore des possibilités de croissance...
  • Parce qu'une quantité de concurrents potentiels disparaissent et qu'il y a donc plus de place pour de nouvelles initiatives.
  • Parce que vous en avez assez de passer des entrevues à n'en plus finir. Quelle excuse allez-vous encore invoquer pour ne pas lancer votre propre affaire, celle dont vous rêvez depuis si longtemps.
  • Parce que vous pouvez tirer profit des effets collatéraux favorables d'une crise (voir plus loin).

Par le passé, de nombreuses petites entreprises inconnues ont franchi le pas en période de crise économique aigue. Certains d'entre eux, dont Microsoft, Apple, CNN, FedEx, Burger King ou MTV se sont développés pour se hisser au rang de véritables acteurs mondiaux. Mais la récession offre aussi des opportunités aux petits indépendants.

Quels sont les avantages de se lancer en période de récession ?

Vous pouvez réduire l'ensemble des frais généraux liés à la création de l'entreprise. 

Inutile de mettre les petits plats dans les grands avec d'imposants  locaux professionnels, une voiture rutilante et une somptueuse en-tête de lettre de votre nouvelle entreprise. En période de récession, les attentes des clients sont un peu moins élevées et personne n'est disposé à payer indirectement pour toute « l'esthétique » que vous mettez éventuellement en avant.
Vous pouvez facilement démarrer votre entreprise dans votre appartement ou un espace de travail collaboratif, engager temporairement une secrétaire-réceptionniste pour une somme raisonnable, trouver du mobilier de bureau d'occasion en bon état lors d'une vente aux enchères, profiter de services ICT bon marché (cloud) ou utiliser gratuitement des outils Internet pour créer votre propre site Web ou votre brochure. Et en termes de publicité, vous pouvez obtenir à l'heure actuelle des remises considérables.

Vous trouvez des talents à moindre frais.

En raison des licenciements qui surviennent ailleurs, de plus en plus de personnes qualifiées d'envergure et de niveau différents sont disponibles sur le marché de l'emploi. L'excédent de main-d'œuvre exerce également une pression sur les salaires au niveau du marché. En tant que jeune entrepreneur, vous pouvez engager de la main-d'œuvre de qualité pour une rémunération moindre que vos concurrents déjà présents sur le marché depuis un certain temps. Un avantage concurrentiel loin d'être désagréable lorsque l'on sait que les coûts salariaux représentent une grosse partie du budget...

En outre, vous pouvez également profiter de la flexibilisation du marché de l'emploi qui doit s'adapter par la force des choses : les contrats temporaires sont à nouveau dans l’air du temps et, même si vous travaillez avec des indépendants, vous vous trouvez dans une position de négociation plus favorable qu'en période de croissance.

L'offre d'investisseurs alternatifs est parfois plus importante.

En des temps incertains, les banques gardent la plupart du temps leur porte-monnaie bien fermé. D'un autre côté, les particuliers n’investissent désormais plus non plus dans des actions. Votre famille et vos amis sont peut-être prêts à financer une partie de votre nouvelle entreprise ? Ou vous pouvez faire appel à l'une des plateformes de crowdfunding (financement participatif) qui connaissent actuellement un véritable succès ?  Veillez bien à toujours présenter un business plan solide afin d'accroître vos chances d'obtenir un financement.

Vos sens de la collaboration, de l'innovation et de la créativité sont exacerbés.

Face à une récession, le mot d’ordre est « économiser ». En même temps, lors d'une récession économique, les organisations ont justement besoin de se différencier pour être concurrentielles. Ces deux conditions préalables réunies constituent une belle opportunité pour les nouveaux entrepreneurs : les entreprises existantes chercheront en effet de nouvelles collaborations avec de nouvelles entreprises capables de livrer ces produits et services de manière complémentaire, plus qualitative ou plus innovante. Optez donc pour « l'open innovation » ou cherchez partout l'élément « co- » !

Vous pouvez attirer le regard des médias en montrant que vous allez à contre-courant. 

Les médias sont friands de sujets intéressants, et si vous faites preuve d'optimisme dans vos affaires en choisissant de développer ou de lancer votre entreprise maintenant, vous feriez alors partie de cette catégorie. En d’autres termes,  vous pouvez susciter l'intérêt de bon nombre de médias en affichant un avis alternatif à propos du marché. 

Dans quoi se lancer alors ?

Évidemment, telle est l'éternelle question ! Vous n'y avez pas encore songé sérieusement ? Dans ce cas, vous pouvez toujours consulter notre article intitulé «On recherche : un bon concept d'entreprise ». Vous y trouverez des conseils pratiques pour vous aider à trouver une bonne idée...

Mais le fait est que vous ne devez pas nécessairement partir de zéro. En raison de la crise, de nombreuses entreprises cherchent des repreneurs ! Jetez un œil sur les plateformes de transmissions d'entreprise pour voir s'il n'y a pas d'occasion à saisir.

Si vous souhaitez malgré tout commencer de zéro, sachez que certains secteurs sont moins touchés par la crise, par exemple, le secteur des produits bon marchés mais aussi celui des véritables produits de luxe ! Nous faisons donc des économies sur notre alimentation mais voulons aussi de temps en temps nous faire plaisir !
Le secteur des soins de santé reste également stable en période de récession économique. La maladie ne connaît – en effet – elle pas la crise.

Par ailleurs, les services de certains conseillers comme les comptables et les fiscalistes sont également très convoités par les entreprises soucieuses de faire des économies. Et étant donné que les investissements sont en général remis à plus tard, les appareils endommagés obtiennent la plupart du temps  une seconde chance : les services d'entretien et de réparation ont donc encore suffisamment à faire.

Les comparateurs de prix, les commerces discount (en gros) et de seconde main, les coaches financiers ou les services de recouvrement, les plateformes d'échange, tous tiennent le coup en période de récession.

En bref, posez-vous toujours la question de savoir ce dont la marché a besoin (mais regardez également sur le long terme car la crise ne dure pas éternellement). Orientez-vous vers les points névralgiques, réalisez une étude de marché, élaborez un plan financier et un business plan, recherchez des conseils gratuits ou participez à une session d'informations sur le lancement d'une entreprise...

Si vous suivez ces conseils,  vous serez plus que jamais prêt lorsque la crise touchera à sa fin !

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.