Pixy.Family : quand les outils de collaboration en entreprise s’invitent dans l’organisation familiale

Pixy.Family : quand les outils de collaboration en entreprise s’invitent dans l’organisation familiale

La vie de famille, c’est parfois compliqué à gérer… Et s’il était possible de mieux s’organiser tous ensemble pour mieux profiter de la vie ? S’inspirant d’outils de productivité et de techniques de collaboration utilisés en entreprise, deux entrepreneures Charlotte et Anne-Sophie ont eu l’idée de les mettre au service de l’organisation familiale…

Comment est née votre idée ?

A la base de Pixy.Family, nous sommes 2 amies, Charlotte, qui a 3 enfants, et moi qui en ai 4.

Comme toutes les copines, nous discutions souvent de la difficulté d’être parents, de devoir gérer et nos boulots et l’organisation familiale. Nous en avions marre de passer plus de temps à organiser notre vie de famille qu’à profiter des bons moments avec elle…

La parution de la BD d’Emma sur la charge mentale - « Fallait demander » fut pour nous un véritable déclic. Nous avons pris conscience que, dans chaque famille, il y a souvent un parent qui prend sur lui l’organisation domestique quotidienne, ce qui représente une charge supplémentaire très forte.

Repartagée plus de 250 000 fois en moins de 2 mois, cette BD a permis d’inscrire la charge mentale dans le débat public. De nombreuses études publiées par la suite ont démontré que la majorité des femmes étaient concernées (8/10 selon IPSOS), et ont mis en avant les conséquences néfastes sur leur santé (fatigue, stress, irritabilité, burn-out) mais aussi l’implication sur la qualité des relations familiales (un divorce sur deux serait directement lié à la mauvaise communication autour des tâches domestiques (SigleRushton, 2010).

Mais ce qui nous avait surtout frappées dans tous les débats sur le sujet, c’était l’absence totale de solutions concrètes et activables. « Prenez des bains aux huiles essentielle », « lâchez prise », « détendez-vous ! »… les solutions proposées nous semblaient aussi superflues que triviales, toujours facile à dire, mais difficiles à réaliser au quotidien et sans réelle aide à la clé.

Dans le même temps, pour les utiliser quotidiennement, nous savions qu’énormément de solutions de collaboration et communication existent en entreprise , et qu’elles nous facilitent grandement la tâche. Pourquoi existerait-il donc des centaines d’outils pour la gestion d’équipe en entreprise, mais rien pour les familles ! Alors que, pour la plupart d’entre nous, c’est bien plus important, et qu’aujourd’hui, chacun se débrouille comme il peut.

Et, c’est comme cela qu’est venue l’idée d’utiliser des outils et des bonnes pratiques issues du management en entreprise, en les adaptant à la réalité d’une famille. Pixy était née. 

Suite du texte sous l'image

x

En quoi votre produit est-il innovant ?

Pixy est une appli familiale collaborative pour s’organiser plus simplement ensemble en famille, grâce à plus d’entraide et tout en s’amusant.

L’application va bien au-delà d’une simple to do list. L’objectif est véritablement d’aider à passer à l’action en famille et à se repartager le travail.

Chaque membre de la famille peut voir ce qui est à faire dans la maison, et peut s'impliquer à sa mesure, de façon ludique et sympa. A travers des défis et des tests, on en apprend un peu plus sur les personnalités et les talents de la famille, et on comprend ce qui motive chacun. La famille est en outre récompensée de ses efforts communs par des bonus et des cadeaux de partenaires.

Pixy est également encadré par un board d’experts venus de tous horizons : thérapeutes familiaux, psy, coachs, experts en intelligence collective, gouvernance partagée et sciences comportementales.

Quelles ont été les difficultés majeures lors de la création de votre entreprise ?

La difficulté majeure a été le financement : le développement digital mobile coûte très cher et la monétisation reste incertaine dans ce secteur où encore peu de gens sont prêts à payer pour une application.

Nous avons donc essayé d’adopter un processus de test le plus pragmatique possible pour ne pas engager des frais démesurés sur une idée non testée dans la réalité.

Nous avons d’abord fait un test dans 15 familles, avec des post-its, pour vérifier si le concept tenait la route (si l’idée ne fonctionnait pas en post-it, elle n’avait aucune chance de fonctionner en mobile…). Comme cela a bien fonctionné, nous avons donc monté un pilote avec une agence et avons refait un test auprès de 50 familles.

Avez-vous pu bénéficier d’aides concrètes, notamment de la Région, pour créer et développer votre entreprise ?

Le service 1819 nous a permis de mieux connaître et appréhender l’écosystème bruxellois, et de rencontrer les bonnes personnes pour avancer : nous avons ainsi bénéficié d’un accompagnement de hub.brussels sur le plan financier ainsi que du Microsoft Innovation Centre, qui nous a permis d’asseoir notre crédibilité.

Nous avons également bénéficié d’une aide de la Région de Bruxelles-Capitale nommée « aide de pré-activité ». Via cette aide, la Région vous rembourse 50% de votre mise de fond pour tester la viabilité d’une idée. Cette aide a été déterminante pour nous dans notre parcours, car nous n’aurions pas pu payer personnellement la totalité du pilote.

Grâce au succès de ce pilote, nous avons finalement obtenu l’appui de Digital Attraxion et obtenu un prêt convertible de 150K€ pour développer notre version actuelle.

Quel bilan pouvez-vous déjà tirer de votre expérience ?

Cette expérience a été extrêmement riche à la fois professionnellement mais aussi personnellement.

J’ai pu vivre l’aventure entrepreneuriale dont j’ai toujours rêvé, tout en en percevant de manière réaliste les avantages et inconvénients. Cela m’a également donné l’opportunité de me construire un important réseau et de rencontrer des gens passionnés et passionnants chaque jour.

Personnellement, ce projet m’a permis de repousser mes limites, d’apprendre 1001 choses différentes, notamment à faire parler mes tripes et mes intuitions, à motiver autour d’un projet avec lequel on se sent aligné et qui nous tient à coeur. Et enfin, de pouvoir montrer à ses enfants que lorsqu’on se met en marche et qu’on décide de quelque chose, on peut arriver à ses fins.

Avez-vous des conseils pour des futurs entrepreneurs ?

La clé n’est pas l’idée, mais son exécution ! On rencontre beaucoup d’entrepreneurs qui ne veulent pas parler de leur projet. Mais pour une idée identique, on peut avoir 100 exécutions différentes, qui sont notamment liées à l’équipe et à sa façon de réfléchir et de concevoir les choses.

Pour cette raison, la clé pour une exécution au top, c’est de bien s’entourer ! C’est le point sur lequel il ne faut jamais transiger.

Quel est l’effet de la crise du coronavirus sur votre business ?

D’un point de vue business, la situation n’est pas simple, car notre optique initiale était de faire payer notre version freemium aux entreprises avec un modèle B to B pour leurs salariés et / ou affiliés. Nous avions de très bonnes pistes activées dans des mutuelles et entreprises, mais la crise actuelle a mis à l’arrêt (et on le comprend !) tout contact ou engagement budgétaire potentiel.

Par contre d’un point de vue téléchargement, nous avons de très bons retours ! Effectivement, alors que tout le monde se retrouve à la maison en famille et doit apprendre à vivre sous le même toit, littéralement TOUT le temps, c’est le moment où jamais de se poser, et de prendre le temps de s’organiser!

La crise actuelle donne à Pixy.Family une opportunité, celle de donner du relief et du sens à sa mission et aider toutes les familles à mieux vivre ensemble.

Interview: 1819

 

Pixy.Family

 

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.