coding digital

Projet digital : tous les filons pour se lancer du bon pied !

1819.brussels

Vous projetez d’entreprendre dans l’empire digital et son potentiel infini mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez l’idée du siècle à développer sur la toile mais pour vous, le codage, c’est du chinois ? Ou au contraire, vous êtes l’as de la technique mais pas de la vente, ni du marketing ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul. Suivez le guide pour découvrir les formules d’accompagnement, formations, communautés et conseils en or pour démarrer sur les chapeaux de roue !

Validez et développez votre idée grâce à un programme d’accompagnement

Au commencement, il y a… le business plan. Avant de foncer, yeux fermés, dans le développement de votre plateforme ou application digitale, économisez du temps et de l’argent en validant d’abord le marché potentiel de votre produit ou service et la rentabilité de votre entreprise. C’est à ça que sert le « Minimum Viable Product », un prototype suffisant pour mesurer l’intérêt de vos clients. Pour cette phase de validation et de passage à l’acte, rien de tel que l’accompagnement.

Petit tour d’horizon :

1. BeStarter : l’école pour entrepreneurs

BeStarter est un programme tout neuf au cœur de Bruxelles (Be Central) destiné aux étudiants et aux jeunes diplômés qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.  Les candidats auront l’occasion de trouver des renforts auprès des développeurs web de BeCode ou Le Wagon, hébergés sous le même toit et partenaires de la formation. Après 6 semaines d’apprentissage intensif et de coaching personnalisé (vente, finance, stratégie, technologies…), les participants seront invités à défendre leur projet devant un jury lors du « Final Pitch Day ». L’ingrédient de la réussite ? L’état d’esprit et la motivation !

La formation de 6 semaines a lieu quatre fois par an (septembre, novembre, février et avril), et… c’est gratuit ! Plus d’infos sur skillsfactory.be/bestarter/.

2. MIC : Microsoft Innovation Center

Le Microsoft Innovation Center Brussels propose un « Boostcamp » pour accompagner toute entreprise ou projet IT à développer leur business. Le programme couvre les sujets cruciaux pour un business florissant tels que le Business Model Canvas, la vente, le marketing mais aussi des séances de coaching personnalisé. Cerise sur le gâteau : le projet gagnant du Boostcamp sera récompensé d’un chèque Innoviris de 3000€.

Le Boostcamp est organisé deux fois par an sur une période de 4 mois et coûte 300€ par équipe (200€ pour les étudiants et remboursable en cas de création de son entreprise avant la fin du boostcamp, prix août 2017). Plus d’infos sur http://www.mic-brussels.be.

3. Accompagnement général pour devenir entrepreneur

Vous avez aussi la possibilité de faire appel à une structure d’accompagnement général à Bruxelles, soit pour rencontrer un conseiller, soit pour suivre une formation sous forme d’ateliers. Spécifiez bien qu’il s’agit d’un projet digital pour rencontrer le conseiller le plus expert dans ce domaine.

Certaines structures proposent un accompagnement gratuit : les 5 Guichets d’Economie Locale, Iles, Microstart ou UCM . D’autres facturent certaines prestations ou fonctionnent sur base d’affiliation : UNIZO (150€), BECI (affiliation), ICHEC PME, Solvay Entrepreneur, Start it et Virtuology Academy. Et rien que pour les femmes : Credal. Lorsque votre entreprise est créée, n’hésitez pas à contacter le Réseau entreprendre pour bénéficier du soutien d’entrepreneurs expérimentés.

4. Les agences, consultants et start-ups studios

Vous pouvez aussi faire appel à une agence ou à un consultant (et n’oubliez pas qu’il y a des subsides) ou passer via un start-up studio comme Startup Factory, eFounders, Barefoot ou Sharify.

Découvrez les coulisses du 2.0 en devenant développeur web

Si le binaire ne vous fait pas peur et que vous rêvez de devenir Geek pour de bon, il existe différentes écoles pour apprendre à coder. Voici quelques options :

  1. Be Code : formation gratuite sur 1 an en horaire de jour pour devenir développeur web & mobile. Votre sélection dépendra de votre motivation et de votre intérêt pour les technologies web.

  2. Le Wagon : bootcamp de 9 semaines intensives pour apprendre à coder. A Bruxelles, les cours se donnent en anglais et le prix s’élève à 5900€ (prix août 2017).

  3. MolenGeek coding school : l’incubateur de start-ups basé à Molenbeek propose entre autres des formations pour les jeunes de 18 à 25 ans aux métiers du numérique.

  4. Coder Dojo : apprentissage gratuit de la programmation destiné aux jeunes de 7 à 18 ans. Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour apprendre le codage :-)

Partez à la conquête de l’écosystème digital et rejoignez une communauté d’entrepreneurs

Pas facile de s’en sortir seul dans la jungle du numérique. Un conseil ? Entourez-vous et bénéficiez de partages d’expériences, de nouvelles connaissances et, qui sait, de fructueux partenariats. Autant de coups de pouce précieux pour concrétiser votre projet ! Voici une sélection de communautés d’entrepreneurs tech :

  1. Startups.be : organisation qui rassemble les entrepreneurs tech pour leur fournir un accès simplifié vers les investisseurs, clients et experts.

  2. Westartup.eu : réseau international d’entrepreneurs tech.

  3. BeTech : groupe Facebook qui réunit la communauté belge des entrepreneurs tech.

  4. BetaGroup : communauté de plus de 8600 membres actifs dans le numérique.

  5. Les fédérations : Feweb (Fédération des Métiers du Web) et Agoria (Fédération des entreprises de l’industrie technologique).

  6. Software.brussels : cluster d’entreprises de logiciels en pleine croissance. Les membres peuvent bénéficier de programmes d’accompagnement (notamment pour l’internationalisation), de networking et de visibilité.

  7. Du côté féminin, ne passez pas à côté de Girleek et Women in Tech.

Et pourquoi ne pas opter pour un environnement professionnel, dynamique et connecté comme les incubateurs ou les centres d’entreprises ?

  1. Icab : incubateur qui héberge et accompagne les entrepreneurs désireux de créer une société dans le secteur de la technologie (information et communication)..

  2. Eebic : incubateur qui propose d’une part un coworking et d’autre part des services d’accompagnement et d’aide à l’obtention de financement.

  3. DigitYser : lieu de rencontre, d’échange et de formations dans les nouvelles technologies (réalité virtuelle, intelligence articifielle et internet des objets).

  4. Espaces de coworking pour les entreprises de l’ère numérique tels que Be Central, Beta Betacowork Coworking Brussels,  Co.Station, Start-it, Molengeek ou le centre d’entreprises M-Village. Vous retrouverez ceux-ci et bien d’autres via le moteur de recherche « Qui peut m’aider » sur le site du 1819 ("localisation").

Enfin, restez à l’affût des rencontres et événements qui foisonnent tout au long de l’année :

  1. Digital First : le plus gros rassemblement dans l’ère digitale en Belgique (100 conférences, plus de 4000 visiteurs).

  2. Tech startup day : conférence organisée par Start-ups.be sur l’entrepreneuriat digital.

  3. BetaGroup meet-ups : soirées où vous avez la possibilité de présenter en quelques minutes votre projet. Une belle opportunité pour maximiser votre visibilité.

  4. Meetups : Virtual Reality in Belgium, Artificial Intelligence Brussels, the Belgian Internet of Things community, Big data, ainsi que Growth Hacking Belgium et Brussels Positive Impact Entrepreneurs, plus généralistes.

  5. Café Numérique : organisation internationale d’entrepreneurs tech qui organise des événements « entre le bar et la conférence ».

  6. Salon entreprendre : le salon pour entreprendre (tous secteurs confondus).

En guise de conclusion, les 3 conseils de Be Starter pour maximiser vos chances de réussite :

Motivation, quand tu nous tiens !

Entreprendre, c’est avant tout un état d’esprit : « je veux réussir, et je vais tout mettre en place pour réussir ». Certains entrepreneurs réussiront du premier coup, mais beaucoup d’autres devront faire face à quelques embûches. Et ça fait partie de l’aventure vers la réussite… Gardez le cap !

Vendre avant de développer

Une des principales causes d’échec des start-ups concerne le marché : développer un produit qui ne répond pas à un besoin réel et ne pas faire évoluer ce produit avec les clients. C’est pourquoi, l’étude de marché et la phase de test sont une étape primordiale. L’objectif est d’expérimenter rapidement le produit auprès de son marché (grâce au Minimum Viable Product) pour évaluer le potentiel et adapter/ pivoter si nécessaire.

S’entourer, s’entourer et encore s’entourer

Accélérateurs, incubateurs, mentors et communautés… Vous avez la possibilité de bénéficier de nombreux conseils de toutes parts, profitez-en !

May the digital power be with you :-)

 

Source interview : Leopold Colson, Be Starter.

Restez au courant

Rejoignez nos 29.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.