L'autodiagnostic et le due diligence

Dernière modification:

Mercredi 4 août 2021

Le diagnostic de l'entreprise a pour but de :

  • dégager les points forts et les points faibles de l'entreprise choisie, compte tenu de son environnement,

  • analyser l'évaluation de l'entreprise et préparer l'argumentation qui sera utilisée lors de la négociation,

  • préciser les actions prioritaires à mener, en exploitant les points forts et en trouvant des remèdes aux points faibles,

  • vérifier la cohérence entre l'entreprise convoitée et le projet personnel du repreneur.

Lors de la cession d'une entreprise, les intérêts du vendeur s'opposent bien souvent à ceux de l'acheteur, tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’établir le prix de la cession.

Indépendamment du processus de détermination du prix, vous devrez absolument obtenir une vision claire de l'entité ou des activités reprises. Il serait déraisonnable de limiter l'opération d'évaluation au simple examen des comptes de l'entreprise

Due diligence

Généralement, le repreneur fera procéder par un spécialiste à une "due diligence".  Cette démarche consiste à inventorier les éléments du patrimoine de l'entreprise ainsi que tous les risques et incertitudes auxquels elle est ou pourrait être confrontée. Citons par exemple l’existence de créances douteuses, de stocks ou d’immobilisations surévalués, de litiges en cours…

Il faudra également analyser le portefeuille clients, les contrats clients et fournisseurs, la composition du personnel et les conditions salariales, les ratios financiers et opérationnels clés de l'entreprise comparés à son secteur ou à des entreprises comparables, etc.

La reprise d'une activité ou d'une entreprise présente donc des risques indéniables. Il est essentiel de ne pas acheter un chat dans un sac et d'analyser la cible de manière objective et réaliste.

Le repreneur a donc tout intérêt à procéder ou à faire procéder à une "due diligence" car toute erreur d'appréciation pourrait avoir des conséquences financières très importantes.

L'autodiagnostic de l'entreprise

Pour vous aider dans cette démarche, nous vous proposons de remplir cette check-list de 40 points qui vous permettra de faire un premier diagnostic l'entreprise. Pour chaque point, positionnez-vous, comme repreneur ou comme cédant, sur une des quatre propositions de réponses. Ensuite comparez, entre repreneur et cédant, vos réponses.

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.