Tester son idée: à faire et à ne pas faire

Dernière modification:

Jeudi 31 octobre 2019

Savez-vous si votre concept a des chances d’avoir du succès ? Voulez-vous savoir s’il peut constituer la base d’une entreprise ?

Tester votre idée : quels sont vos atouts et vos faiblesses ?

À ne pas faire : créer un prototype -> chercher un financement -> embaucher une équipe -> découvrir un marché

Commencer par créer un prototype de votre produit ou service est la mauvaise méthode pour démarrer. Vous serez certainement tenté de faire établir une démo ou un prototype que vous pourrez montrer à la famille, aux amis ou investisseurs. Mais vous devez naturellement d’abord investir de l’argent (parfois pas mal d’argent) sans savoir le moins du monde si le concept va avoir du succès.

À faire : découvrir le marché -> construire un 'prototype' -> réunir la bonne équipe -> chercher un financement

Le succès de votre solution (produit ou service) est déterminé par les utilisateurs. Contrôlez donc aussi fréquemment que possible si ce que vous développez correspond aux envies de vos utilisateurs. Pour y veiller, vous devez donc d’abord faire une recherche qui ciblera votre « marché » : qui sont les utilisateurs, quels sont leurs besoins, quels sont les avantages à recueillir ?

Tester vos idées : premières étapes

Obtenir rapidement un premier feed-back

Si vous voulez simplement savoir si votre idée vaut la peine d’investir plus de temps (et d’argent), alors, vous pouvez faire appel à votre cercle d’amis ou avoir recours aux médias (ou également au crowdsourcing). Demandez un feed-back concret sur votre concept bien défini : quels sont les inconvénients, vont-ils payer pour ce concept et combien… Indiquez clairement quels sont les problèmes que vous souhaitez résoudre !
Vous pouvez également demander à des experts du secteur de tester votre produit ou service.

Écoutez votre futur client

Comme une entreprise débutante n’a pas encore de clients, elle se met bien trop souvent à concevoir son produit en partant du principe  que les clients potentiels vont y trouver la solution à leur problème. Gardez toujours à l’esprit que vous partiez d’une série de suppositions pour développer votre concept. Il est dès lors excessivement important de tester, au début du projet, si ces suppositions tiennent la route. Pour vous en assurer, vous pouvez discuter avec des clients et faire du travail de terrain. Ici aussi, les groupes ou les réseaux sociaux peuvent être une belle solution.

Restez au courant

Rejoignez nos 29.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.