Cession ou acquisition réussie ? Préparation et facteur humain avant tout, même au temps du COVID

Cession ou acquisition réussie ? Préparation et facteur humain avant tout, même au temps du COVID

La cession d’entreprise paraît bien souvent être un casse-tête juridique et financier. Mais elle est avant tout un changement majeur pour toutes les parties prenantes, leurs dirigeants, leurs équipes … Et si la réussite de cette transmission dépendait principalement du facteur humain ?

Transmettre c’est construire le futur

Si tout entrepreneur sait qu’un jour il sera amené à quitter le navire, beaucoup évitent d’y penser et trop rares sont ceux qui préparent réellement cette transition. Or un passage brutal, source d’inquiétudes parce que mal préparé peut être évité. Au contraire, intégrer le facteur humain à la réflexion à moyen ou long terme sur l’avenir de son entreprise permet de l’envisager avec sérénité. Pourquoi ne pas en faire une des dimensions stratégiques de toute création ou reprise d’activité ?

De nombreuses questions se posent dans le cadre de ce profond changement à commencer par : « À qui ? » : Un membre de la famille ? Les collaborateurs ? Un repreneur extérieur ? ... Le plus souvent, il s’agira d’une cession à titre onéreux à des tiers, entreprises ou particuliers.

Tout aussi centrales : « Quand ?» et « Pourquoi ? ». Les réponses à ces questions apportent à l’entrepreneur la clarté d’esprit qui lui permettra de se focaliser pleinement sur ce passage important, et de tirer le meilleur parti du travail accompli. Il pourra ainsi transcender l’inquiétude en mettant en place une transmission qui prépare l’avenir.

Susciter l’adhésion de tous les acteurs du projet

Pour réussir et accompagner une transmission, une des clés est de prendre en compte l’ensemble des parties prenantes pour les emmener dans la même direction.

Le cédant

Principal acteur ou initiateur de la transmission, et pourtant sujet à des émotions parfois contradictoires qu’il faudra maîtriser…. Initialement le cédant veut vendre, mais une fois confronté à cette réalité, il est tout à fait normal qu’il éprouve des difficultés à quitter à son entreprise, son « bébé » et son histoire, craignant la perte de statut et de lien. Et après la vente, ce sont d’autres émotions qui doivent être canalisées pour accompagner la construction d’un nouveau projet de vie privée, mais éventuellement aussi professionnelle.

L’acquéreur

Le meilleur acquéreur pour pérenniser l’entreprise, l’emploi et le développement de l’entreprise ne sera pas nécessairement celui qui proposera le meilleur prix. Là aussi, une vision claire et préparée de la part du cédant facilitera la décision. Pour la réussite du projet, ce passage de témoin devra se faire avant la signature définitive, en développant le nouveau projet. L’acheteur investit beaucoup d’argent et d’énergie dans ce challenge. La réussite ne se fera donc pas sans une parfaite préparation. L’intégration, les rôles et les responsabilités entre les différentes parties en seront les pierres angulaires, d’où l’importance d’y consacrer au moins autant de temps qu’aux aspects administratifs et financiers.

Les collaborateurs 

Pièces essentielles du puzzle, la préparation du passage de témoin devra inclure les collaborateurs. C’est la condition sine qua non pour un bon déroulé de cette étape et l’acceptation de l'acheteur et du nouveau projet par les équipes. Il est donc essentiel de travailler sur les valeurs, le sens, la culture d’entreprise et les attentes de chacun pour réussir cette transmission, notamment à travers une communication adéquate basée sur le parler-vrai

Les clients et les fournisseurs 

Nous n’oublierons pas les clients et fournisseurs… Rassurer ces derniers sera essentiel pour que ce passage de flambeau ne les déstabilise pas, au risque de les perdre en cours de route et de nuire d’entrée de jeu à l’équilibre de l’entreprise. Ils pourront alors au contraire être parties prenantes du changement et soutenir le nouvel acquéreur dans son projet ! 

Le facteur humain : la clé de la réussite

Vous l’aurez compris, intégrer le facteur humain est la clé dans toute transition réussie. Aujourd’hui, trop de transmissions sont vouées à l’échec parce que seuls les aspects juridiques et financiers, certes importants, sont pris en compte. Or la parfaite transmission doit se construire sur une bonne préparation et un partenariat gagnant-gagnant avec toutes les parties concernées. (L'article continue ci-dessous)


Le 1819 organise des webinaires sur la transmission d'entreprise
 

Voir l'agenda 


COVID et transmission : Résilience, agilité et opportunités

Nous vivons une période inédite aux multiples inconnues. La crise du COVID-19 affecte nos sociétés et perturbera encore de longs mois la transmission des entreprises, avec des implications humaines et économiques majeures.

La baisse d’activité dans ce domaine varie selon les secteurs tant en nombre de transactions qu’au niveau des valeurs, avec des multiplicateurs réduits. Des solutions apparaissent, telles que des structures de compléments de prix où les risques liés aux performances futures sont partagés entre acquéreurs et vendeurs.

Du côté positif, on constate que les acquéreurs sont toujours aussi nombreux. Par contre ils vont redoubler de prudence, notamment lors de la phase de 'due diligence’ et analyseront avec encore plus d’attention les business models des entreprises-cibles et les risques engendrés par la crise.

Il est donc plus que jamais important de veiller sur ses équipes, de faire le point afin de bien préparer l’avenir et de revoir ses plans d’actions avant de maintenir ou de reporter les transactions envisagées.

N’oublions pas que les crises créent aussi de nouvelles opportunités tant à l’achat qu’à la vente.

Bien sûr, l’économie va redémarrer. Mais rien ne sera probablement plus comme avant. Alors, faisons preuve de résilience, ayons confiance en l’avenir et mettons toute notre détermination à bien préparer les transmissions de demain.

HumanCap Logo

 

Auteur: Yves Szmir, Managing Partner de HumanCap

Restez au courant

Rejoignez nos 25.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.