Se lancer sans risque avec les coopératives d’activités: 3 avantages indéniables

Dernière modification:

Jeudi 31 octobre 2019

Une coopérative d'activités est une option intéressante pour le demandeur d'emploi qui souhaite démarrer sa propre affaire. Il peut tester son idée d'entreprise durant 18 mois, sous l'aile de la coopérative. Un concept qui offre de nombreux avantages.

Une coopérative d'activités est une ASBL comparable à un laboratoire d'essai. Le demandeur d'emploi peut présenter son concept d'entreprise à un coach professionnel. S'il réussit à convaincre ce dernier, il obtient, dans un premier temps, les outils nécessaires pour préparer le démarrage de l'entreprise : de l'élaboration d'un plan d'affaires à la recherche de clients.

Dans un deuxième temps, il peut produire, vendre et facturer comme un véritable indépendant, mais sous la protection de la coopérative d'activités. Au bout de 18 mois, il décide s'il poursuivra ou non son activité.

Différentes options à Bruxelles

Bruxelles compte plusieurs coopératives d'activités :

  • JobYourself

  • JobYourself Construct, qui accueille uniquement les personnes actives dans le secteur du bâtiment.

  • Backstage Brussels. Cette coopérative, soutenue par Iles Asbl, est spécifiquement dédiée aux porteurs de projet des industries créatives et culturelles (mode&design, musique,…)

  • Rcoop, une coopérative axée sur les métiers de la coiffure, de l’esthétique et du soin à la personne

  • Brucoop, qui vise la création, au sein du groupe DiES, de coopératives d’indépendants associés et solidaires

Pas encore convaincu ? Voici un aperçu des avantages
 

1. Un accompagnement professionnel sur mesure

Vous êtes accompagné sur une base individuelle par des experts qui vous apportent aide et conseils. Par ailleurs, des ateliers sont régulièrement organisés avec d'autres entrepreneurs, afin que vous puissiez échanger des expériences et apprendre de leur pratique. Chaque (pré)starter se voit également attribuer un coach personnel. Celui-ci joue par ailleurs le rôle de comptable : il analyse vos revenus et vos dépenses, et vous indique au besoin où vous devez procéder à des ajustements.

2. Pas de paperasserie sans fin

La coopérative prend en charge une grande partie de l'administration. Par exemple, vous ne devez pas encore demander un numéro d'entreprise ni payer de cotisations sociales. Cependant, vous êtes redevable d'une cotisation de fonctionnement. Son montant est calculé en fonction de votre marge brute (le chiffre d'affaires moins les coûts variables) et reflète les coûts fixes – tels que les cotisations sociales – qui vous incomberont une fois que vous aurez créé votre propre entreprise.

3. Un départ en toute sécurité

Pendant la phase de démarrage, vous conservez votre allocation. Vous décidez après 18 mois d'arrêter votre activité ? Dans ce cas, votre droit à un revenu d'intégration est maintenu.

Restez au courant

Rejoignez nos 29.000 abonnés et recevez gratuitement, toutes les deux semaines par mail, des articles de fond, des conseils pratiques, des portraits d’entrepreneur(e)s inspirant(e)s, des infos économiques, ainsi qu’un aperçu des séminaires à ne pas manquer et des événements de networking à Bruxelles.